Les prix alimentaires mondiaux au plus bas depuis septembre 2010

Les prix alimentaires mondiaux au plus bas depuis septembre 2010
Depuis le début de l'année, les prix des produits laitiers ont perdu 16,1% de leur valeur.

Les prix alimentaires mondiaux ont connu en juin un troisième mois consécutif de baisse, reculant de 1,8% par rapport à mai, tombant ainsi à leur plus bas niveau depuis septembre 2010, annonce l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'indice FAO des prix des aliments s'est établi en moyenne à 201 points, soit une baisse de 4 points par rapport à mai.  Il est ainsi retombé environ 15% en dessous de son pic de février 2011, mois où il avait atteint son plus haut niveau depuis que la FAO a commencé à mesurer les prix alimentaires en 1990.

Les perspectives économiques toujours incertaines et des prévisions de récoltes jugées suffisantes ont permis la baisse des prix internationaux de la plupart des produits, note l'organisation spécialisée des Nations unies dans un communiqué. Elle souligne toutefois que fin juin "les cours de certaines cultures se sont maintenus à la faveur de prévisions de plus en plus mauvaises quant aux conditions météorologiques".

Depuis un peu plus de deux semaines, les matières premières agricoles, notamment les céréales et les oléagineux, ont fortement augmenté sur les marchés, prenant plus de 15% à Paris comme à Chicago alors que l'état des cultures se dégradent se fortement aux Etats-Unis.

Le prix de tous les types de viande est  en recul

Néanmoins, en juin les indices des prix de tous les groupes de produits étaient en recul par rapport à mai. Les matières grasses et les huiles ont enregistré la plus forte baisse.

Tous les types de viande sont en recul mais malgré tout, la FAO note qu'au cours des six derniers mois, la moyenne des prix était encore supérieure de 1% en 2012 par rapport à 2011, soutenue par les valeurs toujours élevées de la viande bovine.

Les produits laitiers enregistrent, eux, leur cinquième mois consécutif de baisse et depuis le début de l'année, les prix des produits laitiers ont perdu 16,1% de leur valeur.

Le sucre a également poursuivi son recul grâce à une augmentation de l'offre en Inde, dans l'Union européenne et en Thaïlande. Les prix se sont toutefois quelque peu renforcés vers la fin du mois de juin, du fait de récoltes insuffisantes au Brésil, qui est le plus important exportateur mondial de sucre, note la FAO.

Dans un autre rapport publié ce jeudi, la FAO a revu ses prévisions de récoltes mondiales de céréales pour 2012 à la baisse par rapport au mois précédent mais table toujours sur une production record.

Source Afp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires