Les revenus agricoles 2015 en hausse de 9,3%

Anne Sophie LESAGE

Les revenus agricoles 2015 en hausse de 9,3%

D’après la commission des Comptes de l’Agriculture de la Nation, (CCAN) le résultat de la branche agricole par actif non salarié, serait en augmentation de 9,3% en 2015. En 2014, ce chiffre était de 8%. Les syndicats et OPA réagissent.

La commission des comptes de l’agriculture a publié ce mardi, les chiffres provisoires pour l’année 2015 et annonce une hausse du du résultat net de la branche agricole par actif non salarié de 9,3%.(Exploitants et coexploitant) Les nouveaux dispositifs de la PAC appliqués en 2015, ont provoqué une nouvelle répartition des aides. Les subventions augmentent de 6,4% et provoque l’augmentation de la valeur ajoutée brute au coût des facteurs par actif en termes réels de 3,1% et de 4,8% en net. (Chiffres hors amortissements) 

Capture d’écran 2016-07-05 à 17.21.46

En 2015, la rémunération des salariés agricoles augmente de 1,6%. Cette hausse résulte de l'augmentation du taux de salaire de 1,1% et du nombre de salariés en augmentation de 1,2%. En revanche, le nombre d'agriculteurs (UTA non salariées) est en baisse de 1,9%.

Dans la plupart des régions, les légères hausses de la production (en valeur) sont confortées par la baisse des consommations intermédiaires ; de ce fait, la progression de la valeur ajoutée brute est plus marquée. Par exemple, en Bourgogne, la production augmente de 2,3% (hors subventions) mais la valeur ajoutée brute augmente, elle, de 7,5%.

Production agricole en baisse

En 2015, la production agricole (hors subventions) diminue de 0,2% en raison d’une baisse marquée de la valeur des productions animales de 4,2%. Cette baisse est légèrement compensée par une augmentation des productions végétales de 2,5% en valeur. Les régions d’élevage, la production en valeur diminue en raison de fortes baisses de prix, malgré des volumes en augmentation. En régions à dominante de productions végétales, le phénomène s’inverse : les prix sont en forte augmentation et les volumes en baisse après les récoltes exceptionnelles de 2014. Concernant les céréales, les cultures d'hiver ont affiché des rendements et des niveaux de récolte records, les cultures de printemps ont enregistré une baisse des rendements et des récoltes. Pour le vignoble, la récolte est en hausse et les prix se maintiennent à un niveau élevé. 

Les syndicats réagissent

La FNSEA, dans un communiqué, dénonce une manipulation des chiffres : "le choix de ne plus afficher les résultats par production mais de ne retenir qu'un résultat global ressemble à une provocation au moment où l'agriculture subit une crise sans précédent et que les paysans voient les difficultés s'amonceler dans de nombreux secteurs de production."

La Coordination Rurale déplore, elle aussi, le manque d'information par production "ce qui masque plus encore les disparités existantes et ne correspond à rien sur le terrain." Mais la CR pointe du doigt un problème plus profond : "les agriculteurs augmentent leur productivité mais ne sont jamais récompensés que par des baisses de prix, avec un export lié à une guerre des moins-disants perdue d’avance : le secteur porcin en est une bonne illustration." 

La Confédération Paysanne, elle, s'interroge sur "produire mais à quel prix?" "ce nouveau rapport met en évidence une perte de 20% de la valeur de la production agricole depuis 1980."

L'APCA pointe du doigt "l'impossible et incompréhensible hausse du revenu agricole." "Des indicateurs de revenus à la hausse pour l'année 2015, alors que la situation de trésoreries catastrophique dans les exploitations." Elle regrette également "l'absence d'éclairage sectoriel" avant de souligner "l'agriculture est désormais prise dans les remous de l'instabilité." 

Sur le même sujet

Commentaires 21

plouf-plouf

Pour mieux comprendre il faut se rappeler la blague du regretté Coluche ;
" CHEF, cette année tout va bien, nous ne manquerons ni de viande,ni de vin,ni de pain,.... ni de rien ...!!!
Hé, j'ai pas dit le peuple !
J'ai dis NOUS !! (le peuple on s'en fiche!) "

marin347

il y a un moyen de faire des économies ses de licencier les guignols qui font ses rapport debile et en plus qui servent a rien parce que totalement déconnectée de la réalité

59

hollande l'avait dit que ca allait mieux!!!!
mais qu attendons nous pour faire une bonne révolution?? on passe pour qui aux yeux de la population avec ca , des gros menteurs qui se plaignent d'aise!!!
avec ca le quotient des fermages va encore monter.
merci les grands mathemeticiens!!!

agriendanger

Comment peut on laisser écrire des conneries pareils. De plus en plus d'incapable( et qui nous coutent très cher) vivent comme des parasites sur notre dos. Qu'ils en profitent car à se rythme il ne va pas falloir encore bien des années pour qu'il n'y ai plus d'agriculteurs.

incartade

serions nous revenu au bon vieux temps de la croissance? De tels chiffres nous font juste rêver et sèment la confusion.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier