Les Sel de Guérande obtient son IGP

Les Sel de Guérande obtient son IGP

L'obtention mardi de l'Indication géographique protégée (IGP) pour le sel de Guérande, qui est désormais reconnu et protégé au sein de l'Union européenne, est "une excellente nouvelle", a réagi Grégory Pitard, président de l'Aprosela, association pour la promotion du sel artisanal.

"C'est une excellent nouvelle qu'on a attendu depuis longtemps donc on est ravis que ça aboutisse", a assuré M. Pitard, pour qui "c'est une reconnaissance du travail accompli par la filière depuis une trentaine d'année".

L'Aprosela, créée en 1990, représente aujourd'hui 191 producteurs et deux entreprises de la filière. L'association a notamment contribué à l'obtention du Label rouge sur le sel marin artisanal en 1991, premier signe officiel de la qualité et de l'origine obtenu pour le sel, et portait le projet d'IGP obtenue mardi.

  L'IGP, c'est "une garantie que le produit est bien fait dans l'aire géographique, à Guérande, selon les conditions de production traditionnelle --la façon dont on fait le sel de Guérande n'a pas évolué depuis plusieurs centaines d'années-- et puis c'est la garantie de la qualité", a ajouté M. Pitard.

  "Dans la durée c'est un avantage commercial (...), pour la filière sel de Guérande pour les dix prochaines années c'est un nouveau souffle", selon le président de l'Aprosela.

  La Commission européenne a annoncé mardi l'obtention de l'IGP pour le "sel marin français +sel de Guérande/fleur de sel de Guérande+", destinée notamment à protéger les dénominations de produits contre les usurpations et imitations. Récolté manuellement par des paludiers, le sel de Guérande ne subit aucun lavage, aucun traitement chimique et aucune adjonction contrairement aux sels industriels raffinés. 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier