Lettre économique des Chambres d'agriculture de novembre 2013

Chambres d'agriculture France / APCA

Lettre économique des Chambres d'agriculture de novembre 2013

Les Chambres d'agriculture ont publié leur lettre économique de novembre 2013. Au sommaire : céréales et marché mondial, développement de grandes fermes laitières en Chine, commerce extérieur français et allemand et de l'OMC.

Sommaire détaillé :

  • "Parlons céréales et marché mondial"

Dans le cadre de la réforme de la PAC et des choix nationaux qui ont été retenus par le gouvernement français, le débat s’est en partie placé sur le sort réservé aux productions céréalières. Les dispositions retenues constituent par conséquent un premier front sur lequel se sont positionnés les producteurs de grains. Toutefois, signalons qu’un second front s’est récemment ouvert et qui pourrait bouleverser la configuration du marché mondial des céréales. L’accord qui vient d’être conclu entre la Russie et l’Ukraine, et demain sans doute le Kazakhstan, est en effet porteur d’une exacerbation de la concurrence internationale.

  • Développement de grandes fermes laitières en Chine

La Chine est un acteur clé sur le marché mondial des produits laitiers par l’importance de ses importations de poudre de lait. Pour développer sa production et réduire ainsi sa dépendance aux importations, elle mise sur de grandes fermes laitières capables de produire du lait en quantité et avec une qualité sanitaire certifiée. Après le scandale de la mélamine en 2008, les chinois sont en effet demandeurs de produits laitiers sur lesquels ils peuvent avoir confiance.

  • Exportieren

Exportieren, c'est à dire "exporter" dans la langue de Goethe. Le commerce extérieur est un des moteurs de l'économie allemande. Les performances allemandes seraient même devenues préoccupantes pour leurs partenaires européens. Même si le commerce extérieur agroalimentaire allemand est structurellement déficitaire, il connaît une croissance très forte au point, qu'aujourd'hui, les exportations agroalimentaires allemandes dépassent les exportations françaises.

  • Des accords commerciaux bi ou multilatéraux ?

En cette année 2013 finissante, chacun se demande si l’Organisation Mondiale du Commerce va enfin sortir de sa léthargie et s’acheminer vers un accord commercial, au moins de principe, sur les points ayant fait jusqu’à présent blocage, agriculture et développement tout particulièrement. La question est d’autant plus importante qu’elle engage la crédibilité, voire la légitimité, de l’institution internationale créée en 1994 lors des accords de Marrakech.

Téléchargez la lettre économique de novembre 2013 sur le site internet des Chambres d'agriculture : http://www.chambres-agriculture.fr/outils-et-modules/actualites/article/lettre-economique-n-334-n/

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier