Limoges : 200 éleveurs bovins et ovins dans la rue

SC

Près de 200 éleveurs bovins et ovins ont manifesté dans le calme mercredi devant la préfecture de Limoges, dans le cadre d'un mouvement touchant le Massif Central, atteint par une crise sévère depuis quelques mois

Les éleveurs demandent notamment une aide ovine promise en 2007, le solde national et européen de la prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes ainsi qu'une aide conjoncturelle directement à l'éleveur dans l'attente de la révision de la PAC.

Ils souhaitent que le versement de ses aides intervienne dans les 15 jours, rappelle Joël Paugnat, président des Jeunes Agriculteurs du département, initiateurs de la manifestation avec la FDSEA.

Depuis le blocage des exportations de jeunes bovins vers l'Italie début mars en raison de l'épidémie de fièvre catharrale ovine (FCO), les éleveurs « perdent au moins 250 et 300 euros par +broutards+ », explique Joël Paugnat. Ces exportations représentent 50% de la production et autant d'animaux qu'il faut nourrir alors que l'aliment du bétail a augmenté de 50% en 8 ou 10 mois.


Les 2/3 des exploitations connaissent des problèmes de trésorerie

Avant de partir en cortège dans la rues de Limoges, les agriculteurs ont mis le feu à des palettes en bois devant le portail de la préfecture. Ils ont également offert aux passants de la viande ovine et bovine grillée sur place, avant d'être reçus par le préfet Evelyne Ratte. « Si nous n'obtenons pas satisfaction, ce sera la dernière manifestation sympathique » prévient Bruno Gausson, président de la FDSEA de la Haute-Vienne.

Bruno Gausson estime que les dossiers reçus par le dispositif « Agriculteurs en difficulté » ont été multipliés par 10 par rapport à l'année précédente et que les deux tiers des exploitations connaissent des problèmes de trésorerie.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier