Loi de modernisation : Bruno Le Maire lance un «grand débat» pour un «nouvel élan»

Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Bruno Le Maire a donné lundi le coup d'envoi du grand débat qui doit déboucher sur un projet de loi de modernisation de l'agriculture et de la pêche, en souhaitant que cela puisse donner un «nouvel élan» à ces secteurs.

L'agriculture, la pêche sont des secteurs qui connaissent « trop de difficultés, trop d'incertitudes, trop de souffrances sociales souvent méconnues ou ignorées », a déclaré le ministre. « Il est temps que les choses changent », a-t-il dit devant un parterre d'agriculteurs, de pêcheurs, d'industriels, de distributeurs, de partenaires sociaux, d'ONG, d'associations de consommateurs et d'élus, conviés à participer à ce « grand débat ».

Le ministre de l'Agriculture n'a « pas l'ambition de vouloir tout change avec une loi », mais veut que celle-ci puisse « donner un nouvel élan » à ces secteurs en France et amorcer la réflexion en vue de la réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui sera discutée à Bruxelles à partir de 2011.

La position que défendra la France dans les négociations européennes sur la PAC sera en effet l'un des cinq grands thèmes de ce « grand débat », avec l'alimentation, la compétitivité et les revenus, l'agriculture durable et les territoires, et la pêche.

« Les règles européennes, on les respecte ou on les change »

A Bruxelles, «nous n'avons pas à être sur la défensive», a souligné M. Le Maire qui souhaite que la France, première agriculture d'Europe, soit une force de proposition pour ces prochaines négociations, « aux avant-postes » pour faire changer les règles qui ne lui conviennent pas.

«Les règles européennes, on les respecte ou on les change», a lancé M. Le Maire, européen convaincu , mais qui s'oppose actuellement à la politique de dérégulation du marché du lait voulue par la Commission européenne.

D'ici mi-octobre, les groupes de travail constitués dans le cadre du grand débat devront formuler quatre ou cinq propositions destinées à alimenter le projet de loi sur la modernisation de l'agriculture (LMA), promis par le président Sarkozy en février et dont l'examen au Parlement est prévu début 2010.

Le grand public est également appelé à participer via internet et le site parlonsagriculture.com.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier