Loi de modernisation de l'économie : La FNSEA regrette la non création d'un observatoire des prix et des marges

DD (d'après AFP)

La FNSEA a regretté, jeudi, le refus du gouvernement d'inscrire dans la loi de modernisation de l'économie (LME) la création d'un observatoire des prix et des marges.

« En refusant d'inscrire dans la loi l'observatoire des prix et des marges, demandé par la FNSEA, le gouvernement a pris un risque considérable : que la transparence ne rime ni avec les prix ni avec les marges », estime le syndicat. Ce dernier met en avant l'exemple de l'Espagne qui a mis en place un indice visant « à surveiller l'écart entre prix agricoles et prix à la consommation ». « Voilà une vraie transparence de nature à garantir l'intérêt et la confiance du consommateur » affirme la FNSEA.

Le syndicat agricole déclare continuer à douter des effets bénéfiques de la loi de modernisation de l'économie, adoptée définitivement la veille par le Sénat, et qui selon le syndicat, « représente un pas de plus vers la loi du plus fort, c'est-à-dire la grande distribution ». Le syndicat se félicite « néanmoins que la mobilisation de son réseau associée à celle des professions de l'agroalimentaire ait payé ». La FNSEA souligne ainsi que « le texte final imposait à la distribution d'indiquer, dans une convention écrite, les obligations auxquelles elle s'engage en contrepartie de la négociation des tarifs ». Il s'agit « d'un garde-fou non négligeable », estime le syndicat.

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier