Loire-Atlantique - Des chiffres plutôt positifs pour les éleveurs de porcs

Gaëlle Michineau

Loire-Atlantique - Des chiffres plutôt positifs pour les éleveurs de porcs
20111104_image_cochons.jpg - © [SEP_CREDIT]

Bilan des données de Gestion techniques des troupeaux de truies (GTTT) et de Gestion technico-économique pour l'année 2015 en Loire-Atlantique.

En GTTT, la productivité reste stable à 29,9 porcelets par truie productive et par an, et toujours bien au-dessus de l’échantillon régional (29,3) ou national (29,4). Le nombre de sevrés par portée progresse de 0,1 porcelet, malgré une légère hausse du taux de pertes sur nés totaux. 

En GTE, la productivité globale bondit de 0,7 porc par truie chez les naisseurs engraisseurs et rejoint le niveau de l’échantillon national (22,9). Une des explications est la baisse du taux de pertes sevrage – vente qui redescend à 5,1% (contre 6,1% en moyenne nationale). L’indice de consommation global reste sous la barre des 2,80 points. Le coût alimentaire diminue de 6% sous l’effet de la baisse du prix moyen des aliments (- 15 € / t).

En 2015, les élevages naisseurs engraisseurs de Loire Atlantique affichent toujours une marge sur coût alimentaire et renouvellement supérieure à celle de l’échantillon régional (944 €) ou national (933 €). En plus des bons niveaux de productivité et d’indice de consommation global, le point fort du département reste le prix du porc payé, supérieur à celui de l’échantillon régional (1,406 €) ou national (1,396 €). A l’inverse, le prix moyen des aliments en Loire Atlantique reste légèrement supérieur à celui de l’échantillon régional (0,243 €/kg) ou national (0,241 €/kg).

Loire-Atlantique - Des chiffres plutôt positifs pour les éleveurs de porcs

Tableau comparatif GTTT et GTE 2014-2015 en Loire-Atlantique

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires