Loire-Atlantique - Elevage conseil Loire-Anjou livre ses références de la campagne passée

Catherine Perrot

Loire-Atlantique - Elevage conseil Loire-Anjou livre ses références de la campagne passée
20171005_2vaches.jpg - ©

Avec 2681 adhérents en bovins lait et 162 455 vaches contrôlées, Elevage conseil Loire Anjou est un observateur privilégié de l’élevage laitier. Le 28 septembre dernier, l’organisme de conseil a convié la presse et ses partenaires à une présentation de quelques-uns des résultats technico-économiques de la campagne laitière 2016-2017.

Elevage conseil a étudié les différences de marges brutes entre différents systèmes d’élevages constitués en lots (bio, silo ouvert, silo fermé, grand troupeau, Prim’Hosltein, normandes, robot). Mis à part les bio (à 349 €/1000 l de MB), les autres systèmes se situent  autour de 200 € de MB. Avec toutefois un bonus pour les systèmes en race normande : à 222 €. Et un malus pour les élevages robotisés à 182 €.
Attention toutefois : les systèmes « robots » sont les seuls (avec les « grands troupeaux ») à avoir vu leur marge brute progresser entre les deux dernières campagnes : cela témoigne d’une augmentation de la technicité des éleveurs, qui ont effectivement réduit leurs charges sur presque tous les postes.
Au sein d’un même système, les élevages qui s’en sortent le mieux sont ceux qui sont meilleurs sur plusieurs critères. Il y a certes un effet « laiterie » et « produit viande », mais la qualité du lait compte également. Le poids le plus lourd dans ces différences de performance est le coût alimentaire : dans l’échantillon global « Prim’Holstein », il représente 16 € entre la moyenne et le quart supérieur des élevages. Preuve que ce point reste encore un axe majeur à travailler.
Pour retrouver toutes les références diffusées par Elevage conseil, télécharger le  document ci-dessous.

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier