Loire-Atlantique - Une formation qui aiguise l'oeil des éleveurs

Catherine Perrot

Loire-Atlantique - Une formation qui aiguise l'oeil des éleveurs
20180111_Capturesignes.JPG - ©

« Ce sont les vaches qui ont raison » : une formation proposée par la chambre d’agriculture apprend aux éleveurs à mieux décrypter les signes que leur envoient leurs vaches. Une première journée a eu lieu le 15 décembre dernier. D’autres vont être proposées prochainement.

Ils voient des vaches chaque jour ; et pourtant, tous ont souhaité se former à regarder autrement leurs animaux, et à pouvoir mieux interpréter leurs comportements et leurs « signes de vaches ». Un groupe d’une douzaine d’éleveurs laitiers s’est retrouvé à la ferme expérimentale de Derval le vendredi 15 décembre dernier, pour la première journée d’une session de formation sur cette thématique. Pour cette première session de ce qui sera sans doute une formation récurrente à la chambre, c’est le spécialiste français de ce sujet, le vétérinaire Thierry Hetreau, qui intervient auprès du groupe. « Nous avons deux yeux, il faut savoir s’en servir », résume-t-il en introduction de son intervention.  Celle-ci n’est en rien magistrale, mais au contraire ponctuée de quizz, d’exercices sur diapos et vidéos, et souvent « déviée » par les questions des participants : « Une formation, ça doit être vivant, dynamique et même rigolo ».
Pratique sur le troupeau de Derval
Après une matinée en salle et l’explication des grilles de notations, l’après-midi de la journée de formation s’est poursuivie sous forme d’ateliers, avec le troupeau de la ferme expérimentale de Derval pour sujet d’étude. Par petits groupes, les éleveurs ont passé quelque deux heures à remplir leurs grilles de notation des lots d’animaux et du troupeau.
Pour Eva Garre, conseillère spécialisée en lait à la chambre d’agriculture et responsable de la formation, les éleveurs ont particulièrement apprécié cette première journée de formation : «  Pour les échanges entre éleveurs, la pratique sur le terrain, et l’apprentissage d’une nouvelle méthode d’observation ».
Le même groupe se retrouvera pour une nouvelle journée de formation, toujours en présence de Thierry Hetreau, chez l’un des éleveurs, le 26 janvier prochain. Le thème des boiteries et aplombs y sera spécialement abordé.  « Les éleveurs attendent aussi de cette prochaine journée un focus sur les signes de douleur de la vache, et comment corriger sa ration en fonction du comportement à l’auge », poursuit Eva Garre. Il est possible de s’inscrire pour participer à cette seconde journée.
Autres sessions
Par ailleurs d’autres sessions de formations vont être prochainement proposées : le 13 mars pour une session consacrée aux génisses et veaux, et le 29 mars pour un spécial pâturage. Les éleveurs peuvent s’inscrire à une ou deux journées. Contacts : Eva Garre, conseillère d'entreprise spécialisée en élevage, 02 53 46 63 94 ; Pierre-Henry Tardif, conseiller d'entreprise spécialisé en élevage, 02 53 46 62 35, ou cliquer ici.
Plus d’information dans votre édition de Loire-Atlantique agricole du 12 janvier 2018.

Source Agri44

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires