Loup : Un jeune mâle abattu dans le Vercors

Un loup a été tué d'un tir de défense à Combovin, dans le Vercors drômois, à proximité d'un troupeau de brebis attaqué à six reprises depuis le début de l'été.

A la différence des tirs de « prélèvement », opérations de traque et d'abattage du loup décidées par arrêté préfectoral, les tirs « de défense » sont des autorisations individuelles accordées aux éleveurs pour protéger leur troupeau.

« Cet éleveur a subi six attaques depuis le 20 juin, alors qu'il a mis en place des mesures de gardiennage renforcé et d'effarouchement du loup », deux préalables nécessaires pour obtenir le droit de tirer sur le prédateur, précise le sous-préfet de Die, Michaël Sibilleau. La préfecture a accordé cette autorisation par un arrêté du 8 juillet. Dans la nuit de mardi à mercredi, deux lieutenants de louveterie se sont postés près du troupeau et ont abattu un loup aperçu à une quinzaine de mètres des brebis.

Il s'agit d'un jeune mâle de 27,5 kilos, transporté dans la matinée au laboratoire départemental de Valence pour analyse. Les tirs de défense ont été suspendus « sur tout l'arc alpin » pour 24 heures, précise M. Sibilleau, et pourront reprendre par la suite.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier