Menu
PleinchampTV Lettre d'info

MAGAZINE : Des volumes industriels élaborés avec des méthodes traditionnelles

C.Rolle

Aux portes de Clermont-Ferrand, La Gerbe d'Or vient d'installer sa nouvelle unité de transformation boulangère et pâtissière. Retour sur une société familiale devenue leader sur sa zone de compétence.

Comme toutes les histoires, celle de la Gerbe d'Or commence par « il était une fois », la création d'un fournil familial…
Cela remonte à trente ans, lorsque la famille Cornet décide de créer une boulangerie traditionnelle de quartier à Riom. Petit à petit, l'atelier s'agrandit et l'entreprise se développe auprès des collectivités. En 1999, la logique économique s'impose : la Sarl La Gerbe d'Or décide alors de se rapprocher du groupe Domagri. En 2005, la coopérative auvergnate met un terme à l'activité de commerce de détail de sa filiale La Gerbe d'Or avant d'acquérir, en novembre 2006, le Fournil Auvergnat, autre entreprise locale de fabrication boulangère située à Cournon.
Très vite, le regroupement des deux sites devient une évidence. « Aucun des deux bâtiments ne pouvant accueillir l'autre, nous avons choisi de construire une toute nouvelle unité sur le Biopôle de St Beauzire » explique Christophe Maffre, gérant de la Gerbe d'Or et administrateur Domagri.
Le premier coup de pelle est donné en avril 2007, le déménagement en décembre et l'inauguration le 1er février 2008.

Valoriser la production céréalière locale

La Gerbe d'Or dispose désormais de 2000m2 de bâtiment pour assurer ses activités de boulangerie, viennoiserie et pâtisserie. « Les salariés ont été associés à la réflexion sur la conception du bâtiment afin que celui-ci soit le plus fonctionnel possible » indique Pascal Cornet, directeur de l'entreprise. Les premiers investissements en matériel sont lancés en 2006. « Toutes les machines installées sont conformes aux équipements habituels en boulangerie artisanale : pétrins, façonneuse, diviseuse, four rotatif et à soles…. Mais le gros effort d'investissement porte surtout sur l'acquisition d'une chambre de fermentation permettant d'obtenir des résultats tangibles sur la qualité du produit final ».

Pascal Cornet et Christoffe Maffre devant la ligne de façonnage

Pascal Cornet et Christoffe Maffre devant la ligne de façonnage

 

La boulangerie constitue le coeur d'activité de la Gerbe d'Or. Elle représente 75 % du chiffre d'affaires de l'entreprise. « Toutes les recettes et les méthodes de fabrication sont issues de la boulangerie traditionnelle. Nos gammes de pain sont identiques à celles d'un boulanger de quartier ; elles varient en fonction de la demande des clients » précise le directeur. La farine utilisée provient exclusivement de la Société Meunière du Centre (SMC), autre filiale de Domagri ; « Chaque année, près de 1 700 tonnes de farine blanche sont ainsi transformées, soit l'équivalent de 2 200 tonnes de céréales produites par les adhérents de Domagri sur 400 ha » détaille Christophe Maffre. « Cette démarche correspond parfaitement à l'objectif du groupe de valoriser la production céréalière locale à travers des outils de transformation régionaux. Servir la chaîne entière du producteur au consommateur : c'est un des axes majeurs de notre développement et de consolidation de nos filiales» ajoute le gérant.

Rester leader en boulangerie

Présente sur une zone de chalandise qui s'étend d'Issoire au sud jusqu' à moulins et Montluçon au nord, La Gerbe d'Or est leader dans son secteur de compétence avec aujourd'hui près de 60 % de parts de marché. Sa clientèle se partage entre les appels d'offres publics (collèges, lycées, hôpitaux, maison de retraite…), les indépendants et les chaînes de restauration locales et nationales
D'année en année, la filiale de Domagri s'est installée dans une logique de croissance en adaptant ses produits aux demandes de ses clients. Très prochainement, elle proposera des pains précuits et des produits plus élaborés, type pains spécifiques, afin de satisfaire les changements d'habitudes de consommation.

Plus que la boulangerie…

L'atelier pâtisserie et le service préparation et livraison complètent le panel d'activité de La Gerbe d'Or.

Si la boulangerie constitue le coeur de métier de La Gerbe d'Or (75 % du chiffre d'affaires), la viennoiserie et la pâtisserie viennent compléter le panel de compétences de l'entreprise Puydômoise. Un laboratoire est réservé à la fabrication pâtissière qui intervient comme « un complément de gamme réservé à nos clients consommateurs de pain et viennoiserie » indique Pascal Cornet.
La Gerbe d'Or dispose par ailleurs de sa propre flotte de fourgonnettes destinée à la livraison quotidienne des produits sur 300 points de livraison. Clermont cristallise la majorité de l'activité, soit 60% du chiffre d'affaires contre 35 % dans l'Allier. 75% de la production est acheminée entre 5h et 7h.

 

La qualité d'un groupe

La société La Gerbe d'Or a obtenu en 2001 le label Qualité A (label lié au fonctionnement de la structure), attribué conjointement par la chambre de commerce et la chambre régionale des métiers. Il y a un an, elle s'est engagée dans une démarche de certification ISO 9001. L'entreprise ne dispose pas de service Qualité en interne mais bénéficie des moyens et des expériences étendus du département qualité du Groupe Domagri .

Source Auvergne Agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires