Maillane : Les taureaux échappés dans les Alpilles risquent d'être abattus

SC

Une opération de la dernière chance pour récupérer vivants une quinzaine de taureaux échappés d'un élevage a été lancée jeudi à Maillane, les animaux non récupérés dans la soirée seront abattus, avertit le préfet des Bouches-du-Rhône Michel Sappin.

Une quarantaine de guardians à cheval équipés de seringues hypodermiques, trente gendarmes et quinze pompiers participent à l'opération. Celle-ci vise à ramener 15 bêtes au bercail - une manade des Alpilles d'où elles s'étaient échappées avec une trentaine d'autres taureaux qui ont depuis été récupérés.

Les taureaux sont dispersés dans un champ de tournesols de quarante hectares, dissimulés aux regards par la hauteur des plantations. Le préfet s'est déclaré déterminé à « faire cesser cette opération qui fait courir des risques à tout le monde ». « On leur a laissé le temps de rentrer », a-t-il lancé pour expliquer la décision de recourir aux fusils à compter de vendredi.

Depuis lundi soir, un arrêté interdit « tout déplacement » dans cette zone, à l'exclusion des riverains, des services de secours et d'urgence afin d'éviter que des curieux viennent perturber les opérations.

Plusieurs taureaux ont été endormis grâce à des seringues hypodermiques. Les 48 taureaux qui s'étaient échappés de leur enclos, vraisemblablement à cause d'un acte de malveillance, sont de race camarguaise et ne sont pas des bêtes de combat. Ils ont des cornes limées et pèsent de 200 à 400 kilos.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier