Malgré la météo : Le muguet sera au rendez-vous du 1er mai

SC

Malgré la météo : Le muguet sera au rendez-vous du 1er mai

Le muguet nantais, qui représente 85% de la production française, a souffert du mauvais temps mais sera bien présent pour le 1er mai avec des brins de 13 à 18 clochettes.

Le muguet, planté trois ans avant sa date de récolte, demande une attention permanente pour fleurir en temps et en heure. Mauvais temps, gel... La météo joue avec les nerfs des maraîchers nantais et la production risque d'être directement affectée.

Patrick Verron, conseiller en culture maraîchère, le « Monsieur muguet » de la région nantaise, estime qu'il y aura, sur la cinquantaine de producteurs, près de 25% de production en moins. Grâce au retour du soleil les brins devraient toutefois fleurir à temps, mais dans des quantités moindres. Le nombre de clochettes devrait cependant être au rendez-vous avec 13 à 18 clochettes par brin.

Durant la semaine qui précède le 1er mai, les maraîchers nantais récoltent habituellement plus de 45 millions de brins, soit 85% de la production nationale, le reste est produit dans le Bordelais.

Originaire du Japon, la plante aux clochettes blanches s'est acclimatée dans les sous-bois français dès le Moyen-Age. Le roi Charles IX lança la mode du muguet le 1er mai 1561, après avoir reçu un brin en guise de porte-bonheur. Tombé dans l'oubli, ce mariage du muguet avec le 1er mai renaîtra à la faveur de la fête du travail, créée en 1890 en France. Les manifestants le prendront pour symbole à partir du 1er mai 1907.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier