Mali/Niger : La Croix Rouge triple son aide

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) va quasiment tripler son aide au Mali et au Niger, deux pays fortement frappés par des sécheresses qui privent des millions de personnes de nourriture.

Le CICR a augmenté de 12,1 à 33,9 millions d'euros son appel de fonds pour venir en aide aux 100.000 personnes les plus durement touchées dans le nord du Mali et le nord-ouest du Niger, a expliqué à Genève un porte-parole de l'organisation. Selon des estimations gouvernementales rapportées par le CICR, huit millions de Nigériens, soit la moitié de la population du pays, « sont en insécurité alimentaire », parfois « grave », et 250.000 Maliens.

Le manque d'eau, avec des « pluies irrégulières et d'environ 70% inférieures à la moyenne annuelle » en 2009, a entraîné des récoltes maigres et un manque de pâturages pour le bétail, a expliqué dans un communiqué Nicolai Panke, responsable du CICR dans ces deux pays. Par ailleurs, « les violences intercommunautaires sporadiques ont contraint des milliers de personnes dans certaines zones à quitter leur foyer et à rejoindre les rangs des déplacés internes », ajoute le communiqué. Le CICR veut utiliser les fonds supplémentaires pour fournir nourriture et matériel agricole aux populations concernées. Il veut aussi acheter « 22.000 têtes de bétail au prix d'avant la crise auprès de quelque 45.000 bergers nomades » pour réduire la taille de leurs troupeaux, ce qui augmente les chances de survie des bêtes restantes, injecter des liquidités dans l'économie locale et distribuer la viande achetée aux plus démunis.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) avait annoncé le 25 mars qu'il prévoyait de doubler son aide au Niger, « un défi humanitaire majeur » selon lui. Le 10 mars, le Premier ministre de transition nommé au pouvoir depuis février au Niger, Mahamadou Danda, avait lancé « un appel pressant » à la communauté internationale pour venir en aide à son pays, où 50 enfants sont morts de malnutrition depuis janvier.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier