Manifestation anti-escrologie : Un réseau en action

Rédaction Vendée agricole

1000 tracteurs et 2000 agriculteurs étaient mobilisés mercredi dernier pour ceinturer le pentagone de la préfecture vendéenne.

Parmi les gouttes d'eau assez froides de ce mercredi matin, l'une d'entre elle avait une teneur très très particulière : symbolisée par 70 tracteurs des cantons de La Roche-sur-Yon et  de Chantonnay  sur la prairie des Oudairies. Et pendant ce temps là, les yonnais qui n'avaient pas pris leur RTT comme de nombreux fonctionnaires de l'agriculture et qui n'avaient pas écouté les informations se sont retrouvés face à une ceinture de tracteurs. 

En effet, pas quelques tracteurs, mais 1000 tracteurs ont cheminé vers La Roche-sur-Yon. La manifestation n'a donc pas débuté dans la capitale vendéenne mais bien avant l'aube les tracteurs de chaque commune du département se sont parés de revendications exprimant le ras-le-bol des agriculteurs vendéens en particulier sur les problématiques de l'eau quantitative et qualitative. Les convois cantonaux des tracteurs ont donc diffusé les revendications tout au long de leur périple.

 
Manifestation-85-directive-nitrates-stockage-eau par infagri85

Après vêlage et pansage

Malgré une nuit entrecoupée de deux vêlages (qui se sont bien passés) et écourtée du pansage du matin, un des délégués cantonaux attendait en avance au point de rendez-vous dès 9h45 les tracteurs de son canton. Impressionnant dès 11h30, les tracteurs au touche touche. Au pas de course pour sillonner le boulevard, le président Joël Limouzin prend la décision de doubler la file de tracteurs sur le pentagone, le chiffre de 1000 est atteint avec l'entrée des tracteurs qui formaient la goutte d'eau. Les forces de police avouent leur impossibilité de gérer un tel afflux.

Impressionnant là encore lorsque 2000 manifestants, dans un grand respect, laissent leurs tracteurs sur le boulevard et convergent vers la préfecture. Là aussi, les messages concoctés par chacun des cantons sont placardés sur les grilles de l'administration. Avec une température frisant avec le O°C, le petit encas vin chaud, grillade, mogette, pomme et café a permis à chacun de reprendre des forces pendant que la délégation rencontrait le Préfet.  Vidange des fosses, pâturage, créations de réserves d’eau, campagnols... Les sujets ne manquaient pas. Le préfet au vu de la mobilisation d'un agriculteur sur trois du département a remonté immédiatement les demandes et la détermination de toute une profession qui se mobilise.

Après un dernier tour d'honneur en tracteur, chacun a regagné son canton, sa commune et sa ferme, tout en préparant la pause des pancartes rappelant que les agriculteurs sont les acteurs du gain de la qualité de l'eau. Mais pas sans omettre de prendre le temps de communiquer de nouveau sur les revendications, avec une vitesse adaptée à la lecture des piétons et automobilistes.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier