Manifestation du trois septembre : suivez le programme !

AFP

Certains sont prêts à rester plussieurs jours à paris s'il le faut...

Voici le déroulement de la mobilisation massive prévue jeudi par la FNSEA et les JA, qui prévoient de faire converger 1.512 tracteurs et 4.500 agriculteurs vers Paris. Certaines sources syndicales parlent de 4.000 tracteurs !

Après avoir passé la nuit aux abords des principales autoroutes menant à la capitale, les tracteurs convergeront vers le périphérique, avec comme objectif final la place de la Nation.

Entre 6H30 et 7H30 jeudi, les convois arrivés la veille des quatre coins du pays entreront sur les autoroutes par cinq péages: Buchelay (Yvelines); Chamant-Senlis (Oise); Coutevroult (Seine-et-Marne); Fleury-en-Bière (Seine-et-Marne) et Saint-Arnoult (Yvelines).

Ces convois seront composés de tracteurs mais aussi de bus transportant les agriculteurs, qui devraient être au total 4.500, selon la FNSEA.

Tracteurs et bus se dirigeront alors vers Paris, avec pour objectif d'atteindre le périphérique vers 9h, puis de rallier la place de la Nation, lieu de rassemblement et de stationnement. L'heure d'arrivée précise sur la place dépendra du trafic automobile.

Les convois prendront soin de "toujours laisser une voie disponible", sur les autoroutes comme sur le périphérique, et leur objectif n'est pas de bloquer la circulation, insiste la FNSEA. Mais vue la vitesse réduite des tracteurs (35 km/h environ), ce déplacement prendra forcément des allures "d'opération escargot", explique-t-elle.

Une fois arrivés à Paris, il n'y aura pas de défilé: les tracteurs resteront toute la journée sur la place de la Nation et le cours de Vincennes. Un podium sera installé sur la place, où les leaders syndicaux prendront la parole tout au long de la journée pour tenir les agriculteurs au courant des propositions du gouvernement.

En parallèle, une délégation syndicale d'une centaine de personnes se rendra vers 10h30 à l'Assemblée nationale, accompagnée d'une dizaine de tracteurs. Puis le Premier ministre Manuel Valls recevra à la mi-journée une délégation restreinte, avec le président de la FNSEA Xavier Beulin, celui des Jeunes Agriculteurs Thomas Diemer, et quelques représentants syndicaux régionaux.

Dans les régions, la FNSEA appelle ses adhérents à "pique-niquer" devant les mairies et représentations des collectivités pendant leur pause déjeuner.

Le déroulement du reste de la journée sera suspendu aux éventuelles annonces du gouvernement: la FNSEA a travaillé sur un plan de sortie de Paris avec la préfecture de police. Mais certains agriculteurs ont déjà prévu des équipements de caravanes (toilettes...) sur leurs tracteurs, avec l'idée de camper sur place s'ils n'obtiennent pas les mesures espérées.

Voir aussi

 

Publié par AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

pipo

si nos parents avaient eu des tracteurs qui roulent 40km/h ils seraient montés a paris depuis longtemps car cette crise a 30ans. le lait payé au paysan en1984 était a 1.95franc et aujourd hui il est a 0.30c d euro .cherchez l erreur

ESCLAVES

AGRICULTEUR A 48 ANS A 20 ANS JE DISAIS A MES POTS DEMAIN ON PRENDRAS BRUXELLE COMME NOS AYEUX ON PRIT LA BASTILLE CA FERAS MAL TRES MAL MES SA SERVIRAS A RIEN LES RESPONSABLES SERONS PLANQUER DANS LES ILES AVEC NOTRE FRICS LE MAL EST FAIT ALORS QUE FAIRE ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires