Manuel Valls réclame un nouveau plan de réduction des pesticides

Manuel Valls réclame un nouveau plan de réduction des pesticides

Le Premier ministre Manuel Valls souhaite un nouveau plan de réduction des pesticides, après avoir conclu à l'échec du Plan Ecophyto de 2008. Le bilan 2013 publié lundi par le ministère de l'Agriculture a en effet montré un usage en hausse de plus de 9% pour l'année et de 5% en moyenne entre 2009 et 2013.

"Six ans après son démarrage fin 2008, le plan n'a pas eu les résultats espérés puisque les indicateurs de suivi (...) ne montrent pas de tendance à la baisse", conclut la mission pilotée par le député socialiste de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier, à la demande du chef de gouvernement.

Manuel  Valls a donc chargé les ministres Ségolène Royal (Ecologie) et Stéphane Le Foll (Agriculture) "d'engager un nouveau plan de réduction de l'utilisation des pesticides en France", annonce un communiqué de ses services.

Les parlementaires préconisent dans leur rapport de "restructurer" le plan autour de six axes, dont un effort "considérable" de recherche et d'innovation mais aussi de le réorienter les actions  en vue d'une meilleure cohérence avec les autres politiques publiques, afin de créer "un cadre socio-économique propice à des systèmes de production beaucoup plus autonomes vis-à-vis des intrants".

En l'état, "le plan n'a pas d'emprise sur les leviers majeurs de l'usage des pesticides que constituent le choix des cultures, des systèmes de culture et de gestion de l'espace", estiment-ils en insistant sur "la nécessité pour notre agriculture de sortir de l'impasse d'une excessive dépendance aux pesticides" pour éviter une perte de compétitivité future.

Retrouvez le rapport en ligne

Voir aussi :

L'usage des pesticides agricoles a progressé de 9% en 2013

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 13

ya qua fo quon

nous étions habitués depuis quelques année à la publication en grande pompe des fabuleux "bénéfice" de l'agriculture. Comme cette année, il sont excellents, notre ministère de tutelle préfère communiquer sur notre incapacité à trouver des solutions alternatives aux conséquences d'une pluviométrie excessive. Ces gueux ont encore mal travaillé!!! augmentons la dimes et l'octroi (rdv et autres taxes) pour finir de les ruiner et leur faire la leçon, nous les être supérieur en pensée en parole et en bêtise pour rester poli.
Bonne année monsieur le premier ministre, nous on va essayer de continuer de ramer et vous ?????

toto12

L'usage des phytos est aussi lié aux condtions meteo. 2013/2014 la pluviometrie a été trés importante. les technocrates ne le voient pas dans leurs bureaux chauffés et climatisés.

@gaffal

c'est vrai que quand le resultat n'est pas bon on a tendance a acuser le thermometre , pourtant le chiffre de nodu est assez clair.
tu veux les quantités ? rassures toi la france est bien devant les autres pays europeens , tu parlait des quantité de produit tu crois vraiment que parce que l'on a concentré 300 g en 20g c'est moins dangereux ???
les fongi sont de pire en pire des perturbateurs endocriniens , commet ca te rassurerait de te dire qu'il y a 30 ans on utilisait plus de produit juste parce la concentration est differente ,

melchior

erwan je crois qu'avec la vision de doudida il y aura bien plus d'agriculteurs qu'avec la tienne basé sur un modele eculé

CREPIS550

ce gouvernement nous humilie,ras le bol de ces médias qui nous cessent donner que du négatif de notre métier.le plan écophyto doit s'adapter aux conditions de la météorologie et des sols.un bon entendeur salut!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires