Marché éphémère à Paris pour promouvoir l'agriculture de proximité

Marché éphémère à Paris pour promouvoir l'agriculture de proximité
Image d'illustration

Des agriculteurs ont mis en vente directe des tonnes de fruits et légumes, jeudi à Paris, pour promouvoir l'agriculture de proximité et protester contre l'importation de produits traités avec des pesticides, sur fond de crise des oeufs frelatés.

Ce marché éphémère, installé comme chaque année Place de la Bastille à Paris, à l'initiative du syndicat agricole du Modef (exploitants familiaux), entend, comme l'an dernier, protester contre le "dumping sanitaire", ou l'importation de produits traités avec des pesticides interdits en France, une revendication qui prend une résonance toute particulière, alors que le scandale des oeufs traités au fipronil s'est propagé depuis les Pays-Bas à au moins 17 pays d'Europe, dont l'Hexagone. 50 tonnes de fruits et légumes ont été acheminés en Ile-de-France depuis le Sud-Ouest, dont 17 tonnes rien que pour la Place de la Bastille.

Cette opération "de contact et de sensibilisation des consommateurs", vise en premier lieu à "promouvoir la vente directe", a expliqué à l'AFP Raymond Girardi, producteur et vice-président du Modef, en estimant que les agriculteurs sont "spoliés par les centrales d'achat et la grande distribution, qui nous achètent nos produits très peu chers et les revendent très chers aux consommateurs".

Le Modef souhaite également, par le biais de cette opération, promouvoir les circuits courts, alors que selon M. Girardi, les voisins plus ou moins proches, en Europe ou en Afrique, exportent vers la France des produits traités avec des molécules interdites sur le territoire. "C'est ce qui se passe en France avec les oeufs, le Modef dénonce ces pratiques d'importation qui sont un risque pour l'environnement et la santé publique", a souligné M. Girardi. Pour les cerises, "on a interdit le diméthoate (pesticide fréquemment utilisé contre le moucheron asiatique drosophila suzukii, ndlr), on sait très bien que l'Espagne, le Maroc, l'Italie continuent de l'utiliser, alors ça suffit", a ajouté M. Girardi.

 

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

eleveur

les petits parisiens sont une fois de plus venu avec leur smartphone a 800 euros, faire les grappe sous pour manger a pas chère sur le dos des paysans!

Mais ont appelle cela"promouvoir l'agriculture!" y a pas assez de ce faire enfoncer par les grands groupes industriel, faut encore ce prendre une secousse par les parisiens qui estiment toujours payer trop chere leur nourriture, pas grave si cela est a notre détriment.

fairytales

l'ile de la reunion est en France
la photo est une illustration qui n'a sans doute pas été prise lors de cette manifestation

robin

bien vu 1584 !!! les journalistes mettent n'importe quelle photo pourvu qu'elle montre des fruits . En plus ce n'est pas l'époque des litchis, donc la photo n'a rien a voir !!! Pauvres journalistes !!!! Si c'était des journalistes d'un journal genre "le Parisien" je comprendrais mais là.... c'est Pleinchamp !!!! Ca veut donc dire que les journalistes de la rédaction de pleinchamp n'y connait absolument rien à l'agriculture Françaises !!!! la honte !!!

1584

marché éphémère à Paris pour promouvoir l'agriculture de proximité avec des litchis sur la photo! qu'on nous garantisse l'origine française aurait été plus approprié

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires