Marché ovin de Réquista : Des éleveurs américains en visite

Eva DZ

Vingt-six éleveurs ovins venus des Etats-Unis réalisent un voyage d'études en France. Ils ont bien entendu fait une halte dans le premier canton moutonnier de France et en particulier sur le marché ovin de Réquista.

Lundi matin sur le deuxième marché ovin de France, un groupe d'éleveurs ovins américains a été accueilli par Eric Bula, maire de Réquista, Philippe Delboeuf, régisseur du marché et Jean-Luc Massol, responsable cantonal FDSEA. Grâce à leur distributeur de matériel d'élevage, ces éleveurs réalisent chaque année un voyage d'études. Après la Nouvelle Zélande et l'Irlande, leur destination était la France cette année. Ils sont arrivés de Paris et ont visité plusieurs élevages en race Ile de France en région parisienne puis dans le Limousin, ils ont découvert le croisement entre Ile de France et Caussenarde avant de passer une journée au salon Tech'Ovin à Bellac. Lundi, ils ont rejoint Réquista pour découvrir la filière autour de la Lacaune et de la production de Roquefort de A à Z.

Des découvertes

Ils ne pouvaient pas démarrer leur visite en Aveyron sans passer par le premier canton moutonnier de France, «la capitale française ovine», Réquista ! Ils ont donc découvert le deuxième plus grand marché ovin de France. En introduction, les élus et responsables professionnels locaux leur ont présenté la façon de fonctionner du marché entre discipline et rigueur. «Les transactions ne démarrent pas avant le signal de la cloche !», a expliqué Eric Bula, précisant qu'il s'agissait d'un marché de gré à gré. «Les cotations de ce marché constitue une référence nationale pour les cours ovins», a-t-il poursuivi. Quelques éleveurs ont demandé à quel prix était vendu les agneaux et le volume d'animaux commercialisés sur le marché. «La cotation est le résultat du prix moyen des agneaux vendus. A Réquista, nous commercialisons environ 80 000 agneaux par an sur les 650 000 que compte notre bassin de production, pour 93 000 brebis de souche», a répondu Eric Bula. «Il est rare que nos éleveurs partent sans avoir vendu leurs animaux qu'ils proposent d'ailleurs par lot», a-t-il complété.

Viande et laine US

La production ovine américaine est destinée à la viande et à la laine. Pas de production laitière. Et des troupeaux moyens légèrement en dessous de la moyenne européenne (entre 200 000 et 300 000 agneaux de moins). Duane Shinn est éleveur ovin aux Etats-Unis. La commercialisation de ses agneaux est bien différente du marché de Réquista. «Nos animaux sont vendus individuellement sur un ring comme une vente aux enchères. Un commissaire priseur fait le lien entre le vendeur et l'acheteur. Votre système de cotation est à mon sens intéressant car il vous laisse une référence que, pour notre part, nous ne possédons pas. La vente des animaux par lot est aussi, à mon avis, plus intéressante pour les éleveurs», a-t-il remarqué, soulignant la propreté et l'organisation du marché de Réquista. Sur les délais de paiement, là aussi la différence est notable. Aux Etats-Unis, la loi oblige les acheteurs à payer les éleveurs dans les 24 heures.

Des échanges

Bien sûr, au cours de leur passage à Réquista, les éleveurs américains ont aperçu la brebis et son agneau sur la place de la mairie, symboles de l'économie locale. Et sur l'exploitation de Charles Souyris, jeune agriculteur, adjoint au maire de Réquista et administrateur à la FRSEB, ils ont découvert la filière laitière et notamment la production de roquefort. Et l'actualité a rattrapé les visiteurs puisque l'Aveyron a appris la levée de la surtaxe pour le roquefort destiné aux Etats-Unis. Très peu au fait de cette information, ils ont tout de même fêté la nouvelle autour d'une tartine du roi des fromages et d'un verre de Marcillac ! Une rencontre toute en convivialité qui permettra peut-être de donner un nouvel élan à la consommation de roquefort outre - Atlantique !

Source La Volonté Paysanne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires