Marchés à terme : La tonne de blé dépasse les 200 euros

SC avec AFP

Les prix du blé, qui se sont déjà envolés de près de 40% en juillet, ont bondi lundi sur les marchés financiers. Ils sont à leur plus haut niveau en presque deux ans.

Sur la Bourse aux matières premières de Chicago, qui sert de référence mondiale, le contrat de blé pour livraison en septembre a grimpé lundi de 31,75 cents à 6,9325 dollars le boisseau (plus de 210 euros la tonne), soit une hausse de 4,80% sur la journée. Il a touché en séance 7,07 dollars (5,3 euros), un prix plus vu depuis septembre 2008.

A Paris, sur le marché européen (Euronext), la tonne de blé a dépassé plus tôt dans la journée les 200 euros, atteignant aussi son plus haut niveau en plus de deux ans.

Des hausses toujours liées aux incertitudes sur la Mer Noire du fait de la canicule qui frappe la Russie depuis un mois. « Les prix sont dopés par les craintes de possibles contrôles sur les exportations de blé ou de limitations que pourraient mettre en place les pays bordant la mer Noire, qui continuent de souffrir de la pire sécheresse en plus d'un siècle », soulignent les analystes de Barclays Capital.


Les exportations russes pourraient chuter de 50%

Selon la maison de courtage Allendale, le Syndicat agricole russe a réduit ses projections de récolte (qui concernent l'ensemble des matières premières agricoles) à une fourchette comprise entre 72 et 78 millions de tonnes, contre une précédente estimation de 81,5 à 85 millions de tonnes. Ce chiffre est à comparer à une production de matières premières agricoles de 97 millions de tonnes l'an dernier et 108 millions de tonnes en 2008.

En conséquence, les exportations du pays pourraient chuter de 50% par rapport à l'an dernier. La Russie, qui fournit environ 8% de la production de blé de la planète, en est le troisième pays exportateur mondial. Pour ne rien arranger, l'Inde et le Pakistan, qui représentent à eux deux environ 15% de la production mondiale de blé, subissent actuellement d'importantes précipitations et des inondations.



Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires