Massif Central : Réorganisation du réseau et Pac au programme d'un séminaire estival

Les Jeunes agriculteurs du Massif central se sont retrouvés en séminaire de travail en Corrèze en amont d'une rentrée syndicale chargée.

Les Jeunes agriculteurs du Massif central se sont réunis en séminaire les 22 et 23 juillet, en Corrèze. L'occasion de faire progresser leur réflexion autour de la réorganisation du réseau JA au niveau régional. Le fil conducteur de cette réorganisation est de gagner en efficacité, d'optimiser la communication interne et d'affirmer la structure JA comme un interlocuteur incontournable des administrations et organisations professionnelles agricoles régionales.

L'Homme et la diversité au coeur de la future Pac

Ce séminaire a également permis de recevoir Carole Doré, vice-présidente nationale de JA, venue présenter l'état d'avancement du projet des jeunes syndicalistes sur la Pac après 2013. Une future Pac, qui pour les JA, devra replacer l'Homme et la diversité au coeur de l'agriculture européenne. L'avenir de la nouvelle génération d'agriculteurs en dépend, estime le syndicat, tout comme la sécurité alimentaire des citoyens européens et la vie de leurs territoires. Dans ce cadre, JA propose entre autres : la création d'un centre européen de formation, une politique européenne ambitieuse d'installation par le renforcement du dispositif existant (dotation jeunes agriculteurs et prêts bonifiés), des aides à l'investissement pour soutenir les projets innovants créateurs de valeur ajoutée, une incitation à la contractualisation et à la gestion des aléas, des mesures incitatives à la diversité agronomique (soutien aux légumineuses, productions stockant du carbone…). Mais aussi des mesures territorialisées d'accompagnement des systèmes de production, un soutien visant à encourager la création de nouveaux débouchés (énergies renouvelables…) et des projets territorialisés pour favoriser une agriculture de proximité et développer l'économie locale. Concernant les dossiers d'actualité, un point a été dressé sur les filières d'élevage mais l'inquiétude première des JA porte plus particulièrement sur la mise en oeuvre du bilan de santé de la Pac pour les jeunes installés après le 15 mai 2008. Les dispositifs administratifs, pénalisant ces derniers, ont été jugés inacceptables et JA Massif central entend continuer à oeuvrer pour que ces jeunes bénéficient d'un niveau de DPU en corrélation avec la réalité des productions de leurs exploitations et non de DPU calculés sur la base d'un forfait national “totalement injuste et injustifié”.

 

Acompte des soutiens aux exploitants

Autre préoccupation soulevée : la mise en paiement d'un acompte des soutiens à tous les exploitants (y compris pour les dossiers contrôlés) au 15 octobre 2010. Enfin, des remerciements particuliers ont été adressés à Michel Queille, Gilles Amat et Philippe Pommier, présidents respectifs de JA Massif central, JA Auvergne et JA Limousin, qui ont ou vont prochainement quitter les Jeunes agriculteurs.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires