Menues pailles à valoriser

Loire-Atlantique Agricole www.agri44.fr

Menues pailles à valoriser
Le turbopaille récupère la menue paille à la sortie des grilles de la moissonneuse-batteuse. Ici elle est déposée sur l’andain. © Catherine Perrot

Le constructeur Thiévin commercialise, pour la deuxième saison, un équipement de récupération des menues pailles. Avec un succès certain.

Transformer ce qui était un déchet en une matière première valorisable : c’est une des grandes tendances du moment en agriculture. Ces dernières années de sécheresse ont démontré à quel point la paille, sous-produit de la culture céréalière, était précieuse pour les éleveurs. Or, il existe un autre sous-produit des cé­réales : la menue paille, c’est-à-dire un ensemble composé de glumes, de brindilles de paille, de petits grains de la culture et de graines d’adventices, qui « classiquement », lors des opérations de battage, était dispersé sur le champ.

Depuis quelques années, des constructeurs ont eu l’idée de récupérer ce produit à la sortie des grilles de moissonneuses-batteuses. C’est le cas de l’entreprise Thiévin, située à Saint-Mars-la-Jaille. «  C’est en fait un voisin, Bertrand Robert, entrepreneur agricole à Pannecé, qui nous soumit cette idée », raconte Matthieu Crassous, responsable commercial de Thiévin. «  Nous avons conçu avec lui un prototype sur un cahier des charges assez simple. Cette proposition nous convenait car nous avons la « culture des interfaces » : nous sommes habitués à concevoir des outils qui s’adaptent sur différents matériels. »

Récupérateur de menue paille

C’est ainsi que le bureau d’études de Thiévin a mis au point, il y a deux ans, un « récupérateur de menue paille », qui a été testé avec succès dans l’entreprise de Bertrand Robert. L’outil se présente sous la forme d’un caisson d’acier, installé à la sortie des grilles de la moissonneuse-batteuse, et muni d’une vis sans fin, qui achemine les menues pailles vers une soufflerie.

Trois directions sont alors possibles pour cette menue paille : soit, le dépôt directement sur l’andain, ce qui permet d’accroître les rendements en paille de 20 à 25 % (environ une tonne). Soit, le transfert séparé dans une remorque (à côté, voire attelée à la moissonneuse). Soit, enfin, le « retour » au mode classique d’éparpillement, sans avoir besoin de démonter le récupérateur.

Cet outil, dont le nom commercial est « Turbopaille », peut être monté sur différents types de machine, sous réserve toutefois qu’elle dispose d’une alimentation hydraulique (ce qui est le cas de tous les modèles récents de moissonneuse-batteuse). Il ne modifie pas le débit de chantier et n’engendre qu’une faible contrainte sur l’essieu arrière de la machine.

Après cette phase d’expérimentation, l’entreprise s’est lancée, dans la commercialisation de l’outil. «  L’année dernière, nous en avons commercialisé 25 », commente Matthieu Crassous. Dont un certain nombre à des Cuma de Vendée et de Maine et Loire, dont les adhérents ont été récemment interrogés (1) sur leur appréciation de l’outil, qui, en l’occurrence, déposait les menues pailles sur l’andain.

Le résultat de cette enquête montre une grande satisfaction des utilisateurs : 84 % des éleveurs soulignent une meilleure qualité de la paille et 78 % mettent en avant le pouvoir absorbant des menues pailles et la propreté de la litière (avec un petit bémol : l’émission de poussières lors du paillage). Les rendements en paille sont augmentés en moyenne de 500 kg à 1,2 tonne par hectare, selon les parcelles. Le coût de l’équipement se chiffre entre 5 à 10 euros/ha (l’investissement dans un équipement Turbopaille est de l’ordre de 10 000 euros, il s’amortit donc rapidement).

Pour la deuxième année de commercialisation, Thiévin bénéficie donc de bons retours, et connaît un succès encore plus important : déjà 40 Turbopailles sont vendus, « dans toute la France »,  et les demandes continuent d’arriver (dont une de Suisse, récemment). L’entreprise est actuellement en production, mais les délais de livraison sont désormais rendus à début juillet… Peut-être un peu juste pour la prochaine moisson !

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires