Météo : Un mois d'août sous l'eau

SC

La pluviométrie a été largement excédentaire au mois d'août sur une grande partie du territoire. Les pluies ont largement contribué à la remontée du niveau des réserves utiles des sols.

Que d'eau, que d'eau…Les précipitations du mois d'août ont été excédentaires dans la majorité des régions, atteignant un surplus proche de 30% au niveau national. Seules les régions du Sud-Est se démarquent, une fois de plus, par une pluviométrie inférieure à la normale. En réalité, on observe des variations très importantes de cumul de précipitations suivant les zones concernées : elles sont jusqu'à dix fois supérieures à la normale sur la zone du Vivarais et deux fois inférieures, voir quasi inexistantes en Corse, en Lozère et sur une bande allant du pays niçois aux montagnes de Bigorre.

Globalement, si l'on fait un bilan des 6 derniers mois, les pluies ont été abondantes et les précipitations cumulées depuis le 1er mars 2008 sont supérieures à la normale sur la quasi totalité du territoire, sauf dans quelques zones du Sud mais aussi de l'Île de France et de la Beauce, où l'on observe un cumul des précipitations jusqu'à 30% inférieur aux normales.

Les précipitations du mois d'août, ajoutées aux pluies fréquentes des mois précédents, ont fait remonter le niveau des réserves d'eau sur l'ensemble du territoire. Dès lors, le niveau des réserves utiles des sols est supérieur aux normales sur la majeure partie de la France. Il est presque deux fois supérieur aux alentours du Vivarais (Ardèche) et sur la pointe Finistère. Les zones encore déficitaires, situées essentiellement dans le Sud-Ouest et sur une large bande allant de la Normandie à la Lorraine, n'ont qu'un écart relativement faible par rapport à la normale, proche de 15%.

Source Agreste Conjoncture

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier