Méthanisation: la filière biogaz pour une restructuration des tarifs

 Méthanisation: la filière biogaz pour une restructuration des tarifs

Les professionnels de la filière biogaz demandent une restructuration des tarifs de rachat de l'énergie produite via la méthanisation, et notamment une durée d'application étendue à vingt ans, dans un Livre blanc publié lundi.

Faisant le constat que "la filière biogaz française évolue dans un contexte économique et réglementaire qui freine considérablement son essor", le Club Biogaz de l'Association technique énergie environnement (ATEE), inter-profession des acteurs français du biogaz, plaide pour "l'application rapide de mesures indispensables". La méthanisation permet de produire du gaz à partir de matière organique, notamment d'origine agricole, qui peut être ensuite injecté dans le réseau gazier ou être brûlé pour produire de l'électricité. Sur le plan tarifaire, les professionnels recommandent "le maintien des mécanismes de soutien" en "supprimant la dégressivité liée à la taille des installations" et en portant à 20 ans la durée des contrats d'achat de l'énergie, conformément aux recommandations de la CRE. Enfin, ils souhaitent l'augmentation de la prime aux effluents d'élevage et son extension à d'autres matières agricoles, à l'exclusion des cultures énergétiques dédiées. Le Club Biogaz met en avant 50 propositions pour le développement de la filière qu'elle souhaite voir adopter dans le cadre de la future loi sur la transition énergétique. Ces propositions s'articulent autour de quatre grands axes: stratégique, tarifaire, réglementaire et plus spécifiquement sur la filière du biogaz carburant.

En plus du volet tarifaire, les professionnels souhaitent "un véritable engagement de l'État" en faveur du biogaz et recommandent pour cela "la création d'un comité de pilotage pour la filière", de "donner de la visibilité aux dispositifs de soutien" et de mieux accompagner l'accès des porteurs de projets aux prêts bancaires. Le biogaz "est stockable, transportable, non intermittent et substituable aux carburants fossiles. Ces atouts uniques justifient aujourd'hui la consolidation de cette filière émergente et la préparation de son développement futur par des mesures publiques ambitieuses", a estimé le Club Biogaz.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires