Midi-Pyrénées : Des milliers d'agriculteurs contre la loi sur l'eau

Plusieurs milliers d'agriculteurs ont manifesté à Toulouse et Mont-de-Marsan pour dénoncer les nouvelles restrictions d'eau pour l'irrigation.

Les agriculteurs manifestaient contre les nouvelles directives du gouvernement qui, selon eux, ne prennent pas en compte les besoins des agriculteurs. La loi sur l'eau et sa réforme des prélèvements pour l'irrigation, désormais basés sur des volumes pour chaque exploitation, menace l'agriculture de la région, estimaient les manifestants brandissant des banderoles portant les slogans « Eau = indépendance alimentaire » ou « on a tous besoin de réserves d'eau ».

Les organisateurs réclament « la remise à plat » de ce système de calcul qui impose, selon eux, « une réduction drastique des volumes utilisables pour l'agriculture », ainsi que la création de nouvelles réserves en eau. « L'irrigation représente moins de 3% de la pluviométrie moyenne annuelle », a justifié M. Mutolo, directeur de la FRSEA, qui estime qu'« un peu de bon sens pour mettre des moyens sur le stockage servirait au niveau économique et écologique ».

La FRSEA et les Jeunes Agriculteurs considèrent dans un communiqué que « sur les 240.000 emplois que fournit l'agriculture sur les 18 départements du bassin Adour-Garonne, de telles restrictions d'irrigation menaceraient directement 5.600 à 8.400 emplois ».

Le préfet, a indiqué le président des Jeunes Agriculteurs pour la région Midi-Pyrénées Christophe Canal, s'est déclaré « prêt à une étude d'impact » de la réforme et ouvert à la demande de création de retenues d'eau. En Midi-Pyrénées, un agriculteur sur deux irrigue pour la production de maïs, de tabac, de melons, de fraises, de tomates, ou pour les vergers.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier