Mise à jour d’un réseau de vente frauduleuse de fruits et légumes

Huit personnes devaient être déférées mardi au parquet de Paris dans le cadre de l'enquête sur un réseau de vente frauduleuse de fruits et légumes à la sauvette opérant à Paris et en banlieue.

Parmi ces personnes soupçonnées d'être impliquées dans ce réseau, démantelé en début de semaine, figurent deux gérants d'entreprise de fruits et légumes, des comptables de ces sociétés et des personnes chargées de la manutention et du transport des aliments. Une information judiciaire sera ouverte mercredi.

Sept camions et 36.000 euros en liquide ont été saisis dans le cadre de cette enquête qui porte sur une fraude présumée évaluée à 12 millions d'euros.

Depuis plusieurs semaines, suite à la recrudescence de vendeurs de fruits et légumes à la sauvette dans les XIIIe et XIVe arrondissements de Paris, une enquête avait été ouverte afin d'identifier les "organisateurs et bénéficiaires de ce trafic", avait annoncé la police lundi.

Les surveillances mises en place ont permis d'établir que chaque jour, onze fourgons chargés de 2 tonnes de fruits et légumes livraient quotidiennement "4 à 10 sites", avant d'être redirigés vers des points de vente, selon la préfecture de police de Paris.

Les enquêteurs ont réussi à identifier également deux entreprises du marché de Rungis comme les principaux fournisseurs des livreurs. En deux mois de surveillance, les enquêteurs ont établi que la vente de ces marchandises a rapporté approximativement "entre 1 et 2 millions d'euros".

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier