Mobilisation des apiculteurs contre le pesticide Cruiser

Selon l'UNAF, le Cruiser affaiblit de manière chronique les abeilles, entraînant une surmortalité.
Selon l'UNAF, le Cruiser affaiblit les abeilles, entraînant une surmortalité.

Les apiculteurs, dont une vingtaine se sont rassemblés vendredi dans les Yvelines, vont manifester samedi dans toute la France pour protester contre l'autorisation de mise sur le marché du pesticide Cruiser, qu'ils accusent de nuire aux abeilles.

Des manifestations sont prévues samedi à Agen, Dijon ou encore Grenoble à l'appel de l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF). Vendredi en milieu de journée, une vingtaine d'apiculteurs d'Ile-de-France, vêtus de blouses blanches et de chapeaux de protection, se sont rassemblés à Guyancourt (Yvelines) devant le siège de Syngenta Agro, qui commercialise le Cruiser. Actionnant leurs enfumoirs, ils ont déroulé une banderole où était inscrit "Non au pesticide Cruiser". Selon l'UNAF, le Cruiser affaiblit de manière chronique les abeilles, entraînant une surmortalité. 

Dans un communiqué, Syngenta Agro  affirme que le Cruiser OSR "est utilisé depuis plusieurs années sur 3 millions d'hectares en Europe sans incident relatif à la santé des abeilles selon des études scientifiques indépendantes". "L'analyse des résultats obtenus lors des 4 années d'études (soit environ vingt générations dabeilles) menées pour obtenir l'homologation en France n'a montré aucune différence de comportement, de développement et de survie entre des colonies d'abeilles en présence de colza protégé" avec ce produit et celles ayant butiné un colza autre, a ajouté le groupe.

Le Conseil d'Etat a annulé début octobre l'autorisation de mise sur le marché (AMM) du pesticide Cruiser 350, accordée pour 2010 par le ministère de l'Agriculture. En février dernier, déjà, les AMM pour 2008 et 2009 de l'insecticide Cruiser, prédécesseur du Cruiser 350 commercialisé par le groupe suisse, avaient été annulées par la justice. Des autorisations jugées illégales car elle ne dérogent à la règle de l'AMM de 10 ans instaurée par le code rural.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 3

cdric22

oui on le sait gigi45 les pesticides ne sont coupable de rien , les firmes sont des phylanthropes, et comme le dit la fnsea c'est le verdissment qui gache la reforme ciolos

tomadele

Le point de vue de l'Inra n'est peut etre pas completement inintéressant a ce propos:
http://www.franceculture.com/emission-le-magazine-de-la-redaction-un-monde-sans-abeilles-2011-10-14.html

gigi45

Il s'agit de certains apiculteurs.Ils feraient mieux de se mobiliser contre le varroa et la nosemose !

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier