Moissons : Récolte blé : neuf quintaux en moins par hectare

La récolte des céréales à paille serait en retrait de 12% et celle des protéagineux de 36% par rapport à la production 2010, selon les premières estimations du service de la statistique du ministère au 1 juillet 2011.

Du fait de la sécheresse du printemps 2011, la production des grandes cultures d'hiver et de printemps serait en retrait de 12 % par rapport à 2010, atteignant 44,8 millions de tonnes, estime le service statistique du ministère au 1er juillet 2011. Cette baisse serait due à la diminution des rendements, les surfaces évoluant globalement très peu en 2011.

La production de blé tendre est évaluée à 32 millions de tonnes. Elle serait inférieure de 10% à la récolte 2010 et de 7% à la moyenne quinquennale 2006-2010. La sole de blé tendre étant en hausse de 2 % par rapport à 2010, cette baisse de la production, estimée à 3,7 millions de tonnes, s'explique par une réduction de 9 q/ha du rendement (– 12 %), qui descendrait à 64 q/ha, soit 8 q/ha de moins que le rendement moyen 2006-2010. Toutes les régions seraient concernées par cette diminution du rendement et de la production.

Estimée à 2 millions de tonnes, la récolte 2011 de blé dur baisserait de 0,5 million de tonnes, soit un retrait de 21 % en un an. Diminution due à une baisse de 8% des surfaces et de 14% des rendements.

Avec 6,4 millions de tonnes, la production d'orge d'hiver serait en baisse de 16% en un an, et de 20% par rapport à la moyenne 2006-2010, liée à une baisse de 7% de la sole et de 10 % du rendement par rapport à 2010. Les rendements seraient en baisse dans 20 régions sur 22.

La production d'orge de printemps, estimée à 2,1 millions de tonnes, subirait une baisse de 19 % en 2011 par rapport à 2010 et se situerait 33 % en dessous de la moyenne 2006-2010. Le rendement chuterait de 17 q/ha en un an, soit une baisse de 27 %. La région Champagne-Ardenne, qui concentre plus du tiers de la sole d'orge française d'orge de printemps, aurait un rendement en baisse de 36 %.

Avec 376 milliers de tonnes, la production d'avoine serait inférieure de 16% à celle de 2010 et de 21% par rapport à la moyenne quinquennale. Après trois années consécutives de hausse, la production de seigle diminuerait de 14% en 2011, à cause de la diminution du rendement. Malgré cette baisse, elle resterait 1% plus élevée que la moyenne quinquennale.

La récolte de triticale atteindrait 1,8 millions de tonnes, soit une baisse de 10% par rapport à la récolte 2010, mais serait encore supérieure de 2 % à la moyenne des cinq dernières années. La sole augmenterait de 1% et le rendement serait en baisse de 6 q/ha (– 11 %).

Malgré une hausse de 4 % de ses surfaces, le colza enregistrerait une baisse de 6 % de sa production en un an, conséquence d'une diminution des rendements de 9 % par rapport à 2010. La récolte s'établirait à 4,5 millions de tonnes. Le rendement avoisinerait les 30 q/ha et se situerait 3 q/ha en dessous des valeurs quinquennales. Il serait en retrait dans la grande majorité des régions, dont le Centre, première région productrice de colza, qui perdrait 4 q/ha.

La récolte des protéagineux serait en baisse de 36 %, conséquence de surfaces et rendements en diminution. La production de pois secs perdrait 39 % par rapport à 2010 et 9 % par rapport à la moyenne quinquennale. La baisse de la production s'expliquerait par une diminution des surfaces de 22 % et du rendement de 21 %. Les rendements seraient en baisse de 25 % en Picardie et de 37 % en Champagne-Ardenne.

La récolte de féverole diminuerait de 30% suite à une baisse importante des surfaces (- 32 %), le rendement étant en légère hausse (+ 2 %). La Picardie, première région productrice de féveroles, aurait perdu 34% de ses surfaces de féveroles et sa récolte serait en baisse de 26 %, malgré un rendement en hausse de 13%.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier