Montpellier : Nouvelle action du CRAV contre les locaux d'une entreprise héraultaise

Les locaux héraultais de Trilles, filiale du premier groupe viticole coopératif français Val d'Orbieu, ont été endommagés par un engin explosif dans la nuit de mercredi à jeudi, l'action étant revendiquée par le Comité régional d'action viticole (Crav).

Dans un communiqué, le groupe Val d'Orbieu s'élève contre cet attentat ainsi que contre des attaques personnelles inscrites sur les murs des locaux à l'encontre d'un des dirigeants. Il rappelle qu'il a déjà été la cible d'« attentats importants », que ce soit sur le site héraultais de Maureilhan, près de Béziers, ou sur le site d'une autre filiale, à Narbonne, respectivement en mars 2006 et juillet 2008.

Dans une interview donnée à Midi Libre et à France 3 Languedoc-Roussillon, un homme encagoulé a justifié cette action par le fait que les « groupes coopératifs font en sorte d'acheter (le vin) encore plus bas que le négoce ». Le même homme assure que « ces actes ne sont pas les derniers, il y en aura d'autres, ils seront encore plus violents ».

Cette action intervient à quelques jours d'une manifestation de viticulteurs à Montpellier. Début novembre, le Crav avait mis le feu à des pneus près de deux grandes surfaces, dans l'Aude, et fait exploser un engin dans une usine d'embouteillage dans l'Hérault. La société visée était un producteur et négociant. Dans un autre de ses sites, une bombe artisanale avait été découverte au milieu du parc de bouteilles de gaz, mais l'engin n'avait pas fonctionné.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier