MONTPELLIER : Refus de prélèvement ADN : un faucheur de plants OGM relaxé à Béziers

Un faucheur volontaire de plants OGM, qui avait refusé de se soumettre à des prélèvements ADN, a été relaxé vendredi par le tribunal de grande instance de Béziers, a-t-on appris auprès de l'intéressé, Jean-Emile Sanchez, éleveur dans l'Hérault et porte-parole de la Confédération Paysanne.
Le procureur avait requis une amende de 5.000 euros, lors de l'audience début février, a souligné M. Sanchez.
Convoqué par la gendarmerie à la suite de sa condamnation à 2 mois de prison ferme par la cour d'appel d'Orléans pour fauchage dans un champ de maïs OGM en août 2004, M. Sanchez avait refusé de se soumettre à un prélèvement destiné à établir son empreinte génétique. Il avait signifié ainsi « son refus de figurer dans le fichier des criminels du pays ».

« J'ose espérer que l'action syndicale n'est pas considérée comme un crime dans ce pays », a commenté vendredi M. Sanchez. Avec cette décision, « la Confédération paysanne Languedoc Roussillon espère que le parquet entendra le message » adressé par les magistrats: « un faucheur d'OGM, agissant pour l'intérêt général, n'est pas un délinquant et le refus de donner son ADN dans ce cadre-là est un droit », écrit-elle dans un communiqué.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires