Mortalité accidentelle : Des vaches intoxiquées au plomb !

J.-M. Nicol

La première est morte au pré sans vraiment prévenir, dans l'après-midi. Dans la matinée suivante plusieurs génisses du même lot, d'habitude si vives, semblent rêveuses, trop tranquilles. Une en particulier est indifférente et ne se soucie pas de son environnement, comme si elle ne voyait rien ou comme si son psychisme était altéré. Antoine les change toutes de parcelle pour les avoir à l'oeil et il appelle.
L'autopsie de la première ne révèle pas grand-chose, juste des matières fécales noires et liquides à l'odeur de bitume. Une autre n'a pas de fièvre et elle se laisse prendre au champ, ce qui est vraiment anormal. Ça ressemblerait bien à une intoxication mais par quoi ? Des plantes ? La pâture est encore bien fournie et les adventices peu nombreuses. Peut-être par des mycotoxines ou des endophytes contenues dans l'herbe ? À cette saison, c'est improbable. En fin d'après-midi, la voilà qui ne se lève plus, qui n'y voit plus rien et qui mâchonne sans cesse en bavant. Elle n'en a que pour quelques heures à vivre.

Par terre et avec un mâchonnement permanent. (J.-M. Nicol)

Par terre et avec un mâchonnement permanent. (J.-M. Nicol)

Des éclats de plomb dans un brûlis

L'autopsie immédiate raconte qu'elle a une irritation de la caillette et une entérite sans autre altération visible. Des prélèvements iront soit dans le formol soit dans le congélateur ; on en aura besoin. Entérite, hébétude, mâchonnements, cela évoque une intoxication au plomb… Selon quel scénario ? Antoine les a vues en effet ces jours-ci dans un coin de la parcelle laissé en taillis et dans lequel son voisin avait épandu il y a quelques semaines du remblai et un brûlis. Elles y léchaient quelque chose. Une visite du brûlis permet de mettre la main sur quelques éclats de plomb, résidus d'une batterie automobile incinérée. L'affaire est claire ; il ne reste plus qu'à confirmer l'intoxication et à compter les morts.
Il en mourra trois autres en quelques jours. Les unes avec des grincements de dents, les autres après avoir tourné en cercle, toutes dans un profond abattement.

Source Réussir Bovins Viande Juillet-Août 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier