Nathalie Kosciusko-Morizet : Changer le système de gestion des eaux pour les irrigants

SC

La ministre de l'Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, a estimé, sur France Info, qu'il était « trop tôt » pour parler d'un impôt sécheresse » et a évoqué un changement du système de gestion de l'eau pour les irrigants.

« La sécheresse est avérée, il y a des mesures d'urgence à prendre mais il faut aussi prendre des mesures de fond » a estimé la ministre de l'Écologie ce matin sur France Info. Parmi ces mesures, Nathalie Kosciusko-Morizet évoque un changement du système de gestion de l'eau pour les irrigants. « Avant, on donnait des autorisation à tout le monde puis en cours de saison on mettait des arrêtés sécheresse. Demain, on va demander (à la profession agricole. Ndlr) de s'organiser en amont », explique la ministre. «On va définir en début de saison les quantités prélevables et on va demander à la profession de la répartir», explique-t-elle.

Alors que Christian Jacob a déclaré hier qu'il faudrait probablement « en passer par la solidarité », la ministre de l'écologie affirme quant à elle qu'il est « trop tôt » pour dire s'il y aura un impôt sécheresse. «Il peut se remettre à pleuvoir dans les semaines qui viennent et on peut sauver partiellement la saison », estime la ministre qui affirme faire le nécessaire « pour qu'on ne se retrouve pas dans des situations de tension ». « Gérer la pénurie, c'est compliqué. Il faut définir les usages prioritaires par rapport aux autres » explique-t-elle.

La sécheresse et les nappes d'eau très basses ont entraîné en France la restriction de l'utilisation de l'eau dans une vingtaine de départements. Un « comité sécheresse » doit se tenir le 16 mai au ministère de l'écologie pour prendre des mesures. Il rassemblera tous les usagers de l'eau : consommateurs, industriels, agriculteurs …




Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires