Nicolas Sarkozy : S'agissant de la culture OGM, mon devoir est de prendre des précautions »

SC

Nicolas Sarkozy a assuré qu'il ne « trahira ni l'esprit ni la lettre du Grenelle » de l'environnement. Concernant la culture OGM en plein champ, le président a estimé qu'il était de son devoir de prendre « des précautions ».

« Je ne trahirai ni l'esprit, ni la lettre du Grenelle de l'environnement : la question de la sécurité sanitaire des Français, c'est de la responsabilité d'un chef de l'Etat », a souligné le président , lors de sa prestation télévisée d'hier soir.

Interrogé sur les OGM, il a justifié sa décision de suspendre la culture du maïs MON810, seule culture génétiquement modifiée pratiquée en France, car il « n'avait pas les éléments qui (lui) permettaient de l'autoriser ».

« Je suis favorable à la recherche sur les OGM, dont on a besoin. Mais je dis que s'agissant de la culture OGM en plein champ, mon devoir est de prendre des précautions », a ajouté M. Sarkozy. « Il y a des précautions à prendre, je les prendrai, quitte à froisser tel ou tel intérêt ». Concernant la loi sur les cultures OGM, il a estimé que « le texte qu'a présenté le Premier ministre (était) équilibré ».

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier