Normandie : Des collectivités normandes menacent de priver Lactalis de subvention

Le conseil général du Calvados et le conseil régional de Basse-Normandie menacent de ne pas verser les 500.000 euros de subventions qu'ils ont, à eux deux, promis à Lactalis si le géant laitier ne s'engage pas à respecter les accords nationaux sur les prix du lait.

Le département a voté mercredi la « suspension » d'une subvention de 250.000 euros destinée à l'usine Lactalis de Saint-Martin-des-Entrées (Calvados), en attendant une « table ronde » durant laquelle « Lactalis, qui avait remis en cause l'accord de juin 2009 sur les prix du lait, devra s'expliquer sur ses pratiques », a indiqué Michel Granger, vice-président du conseil général.

Le conseil régional de Basse-Normandie a également fait savoir qu'il attendait cette table ronde qui devrait se tenir « dans les semaines qui viennent » à l'initiative de la région, selon Philippe Bonneau, vice-président chargé de l'Economie. Interrogé, le porte-parole de Lactalis Luc Morelon a déclaré que « si le conseil général ne veut pas qu'on investisse, il faut qu'il le dise ». « Le lait est 15% plus cher en France qu'en Allemagne, si on ne veut plus de lait en France, il faut le dire », a-t-il souligné.

Lactalis appliquera l'accord signé mardi à Paris entre la FNSEA (premier syndicat agricole français) et les industriels, « même si ce n'est pas un bon accord », a ajouté M. Morelon. Les subventions des collectivités locales, qui doivent être appuyées par des subventions européennes, sont liées à un investissement de 11 millions d'euros de Lactalis visant à augmenter la capacité de son usine de Saint-Martin-des-Entrées, selon M. Morelon.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier