Nuisibles : L'opération de piégeage bat son plein

vendee agricole

Démarrée sur le Pays yonnais, la campagne collective de piégeage des corvidés est désormais bien rôdée. Reportage à La Châtaigneraie, 4ème canton engagé dans l'opération.

Les cages ont été récupérées le matin même aux Essarts pour être acheminées dans l'exploitation de Christian Baty à Cheffois en tout début d'après-midi. Au total 395 cages, contenant chacune un appelant - une corneille noire - qui attire ses congénères, des corbeaux freux et des pies bavardes, classés nuisibles. Les cages sont fournies avec de la nourriture, des croquettes pour chiens. L'opération de piégeage des corvidés est désormais bien rôdée. Démarrée mi-avril, elle devrait être bouclée fin juin. Six cantons sont engagés : La Roche-sur-Yon, Le Poiré-sur-Vie, Les Essarts, La Châtaigneraie, Saint-Fulgent et les Herbiers.

Sur le canton de La Châtaigneraie, qui compte 20 communes, 241 bénévoles sont mobilisés pour déposer les cages dans les champs de maïs, près des bois, de tas de fumiers : en fait, les lieux où les corvidés sont supposés se nourrir et se reposer. Lundi à 14 heures, un responsable local est venu chercher les cases destinées à sa commune, de 4 ou 40 selon le nombre de bénévoles. Des agriculteurs, mais surtout des chasseurs qui, dans ce canton, ont déjà participé à des opérations de lutte collective contre le ragondin. Tous ont assisté à une réunion d'information et à une demi-journée de formation.
Les consignes sont claires. Déposer les cages, récupérer les corvidés et les détruire, ensuite les conserver dans des congélateurs installés dans chaque commune et les rassembler sur une plate forme à La Châtaigneraie pour qu'ils soient récupérés par la Fédération de défense contre les organismes nuisibles, chargée de solliciter le service d'équarrissage.
Sébastien Brard, technicien FDGedon, veille au bon déroulement de la distribution des cages et croquettes. «Chaque bénévole a été déclaré en mairie. Laquelle a pris un arrêté municipal de manière à ce qu'ils n'aient pas de démarches administratives à effectuer et qu'ils soient couverts juridiquement. » Dans quinze jours, ce sera au tour du canton de Saint-Fulgent, puis les Herbiers. Depuis son démarrage l'opération a déjà mobilisé 800 bénévoles et donne de très bons résultats. Sur le Pays Yonnais, 1500 corvidés ont pu être capturés, en majorité des corneilles.

Source vendee agricole

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier