Observatoire des prix et marges : Les marges des distributeurs et industriels augmentent pour le lait UHT

SC

Si globalement, les marges des distributeurs et industriels se sont stabilisées, la baisse des cours du lait n'a pas été répercutée intégralement au consommateur, révèle l'Observatoire des prix et des marges.

Après un mois d'enquête, l'Observatoire des prix et des marges rend publique son étude sur le lait, le yaourt nature, le beurre et l'emmental. Elle a été commandée en pleine crise du lait en juin, en réponse aux interrogations des producteurs laitiers sur les marges des distributeurs et des industriels dans le secteur.


Des marges « équitables »

Si l'on se penche sur l'évolution des prix, on constate que les prix du lait entier, du lait demi-écrémé, du yaourt et du beurre sont restés relativement stables entre janvier 2007 et avril 2009. Dans le Figaro daté d'aujourd'hui, Hervé Novelli, secrétaire d'État chargé du commerce, explique que «les distributeurs n'ont pas répercuté toute la hausse de matière première entamée fin 2007, ni toute la baisse intervenue fin 2008».

Quant au ministre de l'Alimentation et de l'Agriculture, Bruno Le Maire, il se réjouit que «les marges réalisées par les industriels des produits laitiers et les distributeurs n'aient pas significativement évolué », et il estime qu'elles sont « équitables ».



Le prix du lait en brique est pointé du doigt

Toutefois, le prix du lait en brique est pointé du doigt : la chute des prix à la production n'a pas été répercutée aux consommateurs depuis 2008 et distributeurs et industriels ont accru leurs marges. Pour le lait UHT, la part des marges des distributeurs dans le prix de détail du lait est passée à 17,1% au deuxième trimestre 2009, contre 12,8% en 2008. Mais cette part est largement en deçà des 28,5% engrangés en 2005.

Celles des industriels sont passées à 52,1% du prix payé par le consommateur au deuxième trimestre 2009, contre 41,6% début 2008 et 34,1% début 2005, selon l'Observatoire.



 

Pièces jointes

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier