Octobre 2010 : Les prix à la production restent élevés

SC avec Agreste

Malgré une pression moins vive des prix des céréales, les prix agricoles à la production restent élevés en octobre 2010 par rapport à 2009 et se stabilise à +17.

La pression des prix céréaliers diminue légèrement cet automne après avoir connu des sommets en septembre. La hausse sur un an des prix des blés reste toutefois spectaculaire et se situe à +74% en octobre 2010 (+ 93% en septembre).

Les prix du maïs français restent également très soutenus courant octobre, comme pour les autres origines mondiales, du fait d'un climat d'inquiétude concernant la production nord-américaine. Le cours du colza augmente à cause d'une forte réduction de l'offre française et européenne, et de la croissance de la demande en agrocarburants.

Dans le secteur du vin, la campagne de commercialisation 2010/2011 des vins rouges et rosés débute sur des prix beaucoup plus élevés qu'en 2009, grâce à une demande plus favorable sur le marché français et en provenance des pays tiers.

Les prix à la production des fruits frais dépassent nettement ceux de 2009. La hausse de 21 % sur un an est portée par la pomme (+33 %). Pour les légumes, la hausse des prix passe de +20% en septembre à +9 % en octobre : la campagne 2010 s'est achevée favorablement pour les légumes d'été, à l'inverse des légumes d'hiver au début de la nouvelle campagne.

Pour le bétail et les volailles, l'écart de prix par rapport à l'an passé augmente également. Pour le bétail, l'accélération de la hausse est liée notamment aux bovins et aux porcins (+5 %). Pour ces derniers, la diminution saisonnière du prix entre septembre et octobre est moins importante qu'en 2009. Pour autant, le prix du porc charcutier reste inférieur de 5% au prix moyen de la période 2005-2009.

La hausse du prix du lait de vache par rapport à 2009 s'accentue pour atteindre +17 % en octobre.

En octobre 2010, les prix à la production sont toujours élevés malgré une légère baisse depuis septembre (Source Agreste)

En octobre 2010, les prix à la production sont toujours élevés malgré une légère baisse depuis septembre (Source Agreste)

A niveau de la consommation, la hausse des prix à la production pour les fruits frais et la baisse pour les légumes est répercutée. Ce qui n'est pas le cas pour la viande et notamment la viande porc dont les prix sont toujours au plus bas.

Publié par SC avec Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires