OGM : Bruxelles rappelle à l'ordre le groupe BASF

La Commission européenne demande des explications au groupe BASF après la découverte récente dans un champ en Suède de plants d'une pomme de terre génétiquement modifiée non encore autorisée dans l'UE.

Alors que BASF vient de demander à Bruxelles une autorisation de culture pour une variété trangénique, la pomme de terre Amadea, des plants de cette dernière auraient été découverts dans un champ, en Suède.

« La Commission a été informée du fait qu'il y a contamination d'un champ en Suède et que des fleurs de l'Amadea, non encore autorisée au niveau de l'UE, ont été trouvées », a souligné un porte-parole de la Commission européenne pour qui « Manifestement une bourde a été commise». «La Commission va demander à l'entreprise concernée de venir à Bruxelles pour expliquer la situation», a-t-il ajouté.

L'affaire, révélée par Greenpeace, concerne des plants d'une pomme de terre OGM destinée à une utilisation surtout industrielle, appelée Amadea.

BASF, de son côté, a confirmé dans un communiqué que « de faibles quantités de la pomme de terre Amadea ont été trouvées dans un champ d'Amflora » dans le cadre d'un contrôle interne, et que les autorités suédoises en ont été informées.

Le géant allemand espère une mise sur le marché d'Amadea d'ici 2013 à 2014 après avoir obtenu son homologation. Cette nouvelle plante doit venir peu à peu remplacer la première génération de pommes de terres génétiquement modifiées du groupe, destinées à lutter contre des maladies.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier