OGM : La France propose une remise à plat des procédures d'homologation

DD (d'après AFP)

La France a proposé, lundi, à Bruxelles, une remise à plat des procédures d'homologation des organismes génétiquement modifiés dans l'Union Européenne, en prenant plus en compte les risques, une position soutenue par plusieurs autres pays.

« L'Espagne, l'Italie, la République Tchèque, la Roumanie, la Pologne et la Hongrie ont exprimé leur soutien à cette proposition », a indiqué le ministre français de l'Environnement Jean-Louis Borloo. « Le sujet a été inscrit à l'ordre du jour du conseil des ministres de l'environnement prévu le 5 juin et la Commission s'est engagée d'ici là à faire des propositions », a-t-il déclaré. « Un sujet tabou est désormais ouvert », s'est-il félicité en se prévalant du soutien de l'Allemagne. « Changer l'expertise ne veut pas dire qu'on veut interdire les OGM », a-t-il précisé. On veut passer de « la commercialisation sauf si le produit représente un danger urgent pour la santé » à une analyse détaillée sur les risques.

L'analyse des OGM produisant des molécules insecticides ou capables de résister à des herbicides comportera des avis de toxicologues, de spécialistes de la biodiversité, un examen du risque d'appauvrissement des sols, des possibilités de cohabitation avec d'autres cultures et des coûts.

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier