OGM : Le bras de fer se poursuit entre les maires anti-OGM et l'État

SC

Les maires du sud-Aveyron ayant promulgué des arrêtés anti-OGM redisent leur volonté de poursuivre leur action, après avoir reçu un courrier du sous-préfet de Millau leur demandant de les annuler.

« Il existe une police spéciale de la dissémination des OGM qui relève de la compétence des ministres de l'Agriculture et de l'Écologie. Seule l'existence démontrée d'un péril imminent permettrait l'exercice de votre pouvoir de police en la matière », a récemment écrit le sous-préfet de Millau aux maires concernés.

Il précise que sa correspondance a valeur de « recours gracieux, prolongeant les délais qui lui sont impartis dans le cadre du contrôle de légalité », ce qui ouvre la voie à un éventuel recours devant le tribunal administratif.

« Je pense que la majorité des gens qui sont là n'ont pas l'intention de reculer », a assuré Pierre Pantanella, maire de Saint-Rome de Cernon, résumant l'état d'esprit de la vingtaine de maires présents. Il a appelé d'autres communes à rejoindre le mouvement. Un collectif national va être créé, dont le siège sera à la mairie de Millau, qui a pris un arrêté anti-OGM en mai dernier.


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires