OGM MON810 : La clause de sauvegarde française n'est pas justifiée, selon l'Efsa

SC

L'autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), basée à Parme, estime que la clause de sauvegarde invoquée par la France pour suspendre la culture du maïs génétiquement modifié OGM MON810 n'est pas justifiée.

Après avoir analysé les informations fournies par la France pour justifier sa clause de sauvegarde, l'Efsa conclut que ces documents ne présentent pas, en termes de risques pour la santé humaine et animale ou l'environnement, de nouvelles preuves scientifiques sur un éventuel danger que ce maïs présenterait.

« Aucune preuve scientifique spécifique n'a été avancée, en termes de risques pour la santé humaine et animale ou l'environnement, pour justifier l'invocation de la clause de sauvegarde », conclut l'Efsa dans son communiqué.

La France a déposé à la Commission européenne en février une « clause de sauvegarde » lui permettant de suspendre la culture du maïs OGM MON810. Bruxelles a, de ce fait, demandé un avis à l'Efsa sur les mesures françaises.

Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires