OGM : Ttrois mois avec sursis requis contre 58 faucheurs

SC

Le procureur de la République de Chartres a requis mercredi des peines de trois mois d'emprisonnement avec sursis et 500 euros d'amende à l'encontre de 58 faucheurs anti-OGM, poursuivis pour avoir détruit une parcelle de maïs transgénique en août 2007 à Poinville (Eure-et-Loir).

Le Procureur a requis une amende supplémentaire de 300 euros pour 23 des 58 faucheurs qui avaient refusé un prélèvement de leur ADN durant leur garde à vue. L'avocat de la société Monsanto, Pierre Lebreton a estimé dans sa plaidoirie que sa « cliente subissait un préjudice de 50.000 euros, sans compter la perte de matière génétique estimée à 200.000 euros ».

Les avocats de la défense ont en revanche appelé les juges à résister et demandé la relaxe des 58 faucheurs. « Tous comme eux, je vous appelle à résister. L'histoire retiendra qu'ils avaient raison », a plaidé Me Nicolas Gallon.

A l'issue de l'audience, les faucheurs et les sympathisants se sont rendus en cortège vers le centre de la ville avant de se rendre en mairie pour une conférence.


Source AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier