OMC : Les pays exportateurs fustigent la nouvelle loi américaine

SC

Le groupe des 20 pays émergents (G20) et le groupe de Cairns dénoncent à l'OMC la nouvelle loi américaine sur l'agriculture, qui, en augmentant les subventions aux agriculteurs, constitue «un pas en arrière» pour les négociations du cycle de Doha.

« La loi agricole américaine de 2008 va à l'encontre d'un processus de réforme de l'agriculture à long terme », estime le G20. Ce groupe des pays en développement, mené par le Brésil, lutte pour la fin des subventions dans les pays riches. «Cette loi accentue également la compétition entre les finances investies par les pays développés et les agriculteurs non assistés des pays en développement », a déclaré le G20 devant le groupe des négociations agricoles à l'OMC.

Le Congrès américain a adopté mi-mai une nouvelle loi d'orientation agricole engageant quelque 290 milliards de dollars pour les subventions au secteur. « Cette loi conduira à de plus grandes dépenses et augmentera le seuil des subventions pour 15 produits », relève le G20.

Le groupe de Cairns, qui rassemble 19 pays exportateurs agricoles, estime pour sa part que le Congrès n'a pas profité du contexte de prix forts pour contribuer à l'effort de réforme voulu par le cycle de Doha. D'après eux, le Congrès a même introduit de nouveaux programmes de subventions et étendu les soutiens internes à des biens qui n'étaient pas compris jusqu'ici.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires