Ouest : Les éleveurs multiplient les actions sur l'étiquetage de la viande

Les éleveurs de l'Ouest multiplient les actions de contrôle de l'origine des viandes pour exiger la mention de l'origine de la viande sur les emballages. Ils annoncent des manifestations au salon de l'agriculture.

Des éleveurs de porc, mobilisés à l'appel de la Fnsea et des Jeunes Agriculteurs, ont vérifié jeudi soir en Mayenne (au péage autoroutier de La Gravelle) des camions frigorifiques, vidant systématiquement les camions où l'origine de la viande n'était pas indiquée.

« Identifier les produits par le logo VPF (Viande porcine française, Ndlr) ou VBF (Viande bovine française, Ndlr) est indispensable à la survie de nos élevages », explique la FDSEA de la Vendée qui a mené des actions de vérification des origines de la viande sur les sites des groupes agroalimentaires locaux et dans des grandes surfaces.

« Les éleveurs de porcs sont dans une situation dramatique. Depuis 2007, le prix payé aux éleveurs ne couvre plus les charges, entraînant une situation de rupture de trésorerie chez un grand nombre d'entre eux », explique la Fdsea d'Ille et Vilaine.

Des manifestations prévues au salon de l'agriculture.

Le syndicat a mené une action jeudi soir à Rennes de contrôles de camions frigorifiques, exigeant « que la production porcine française soit privilégiée ». Producteurs de porc, bovins et volaille ont également mené des opérations étiquetage dans quatre grandes surfaces de l'Orne, à Alençon et Argentan. Ils annoncent des manifestations au salon de l'agriculture.

Dans la Manche, des opérations ont eu lieu « un peu partout dans le département » selon les gendarmes, dans les grandes surfaces mais aussi les restaurants. Mercredi, des actions ont été menées au Mans par environ 150 agriculteurs, tandis qu'à Chartres une centaine d'agriculteurs ont contrôlé l'origine des viandes à la cuisine centrale de l'agglomération, à la cantine de la cité administrative de Chartres, chez Métro et Promocash.

Si, à la cuisine centrale, toute la viande est d'origine France, à la cantine de la cité administrative de Chartres, déléguée à Sodexo, la viande servie provenait d'Italie et d'Espagne, selon les agriculteurs, tandis que chez Métro et Promocash, près de 80 % de la viande vendue aux restaurateurs et aux commerçants est originaire d'Union européenne.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier