PAC 2018 : Evolution des conditions SIE

Cerfrance Vendée

PAC 2018 : Evolution des conditions SIE

Le règlement européen concernant l’évolution des SIE de février 2017 a été validé en début d’été. Il s’applique à partir de 2018. Dans certaines situations il faudra prendre ses précautions et modifier plus ou moins son assolement. Il faut peut-être anticiper.

La prise en compte des fossés et des mares est plus favorable avec la nouvelle mouture :

  • La largeur maximale des fossés éligible passe de 6 à 10 m. Le coefficient de conversion SIE passe de 6 à 10 m² par ml.
  • La surface maximale des mares éligible passe de 10 à 30 ares.

Les bandes tampons et les bordures de champs sont rassemblées dans la même catégorie SIE, avec des conditions identiques :

  • largeur comprise entre 1 et 20 m
  • la distinction avec le couvert cultural du reste de la parcelle ne semblerait plus exigée.
  • pas de production agricole (les bandes tampons BCAE 1 obligatoires en bord de cours d’eau répertorié par arrêté préfectoral, peuvent être exploitées, mais pour compter en SIE, il ne faudrait pas les exploiter)

La déclaration en SIE des bandes d’hectares admissibles bordant des forêts, serait simplifiée, de la façon suivante :

  • La largeur maximale d’une bande en production agricole reste à 10 mètres, sans autres considérations
  • La largeur maximale d’une bande sans production agricole passe de 10 à 20 mètres, mais sans dérogation possible sur l’utilisation de l’herbe. Le texte règlementaire assouplit les conditions d’éligibilité SIE, des surfaces portant des cultures fixant l’azote. Auparavant le couvert ne pouvait inclure que des espèces éligibles dans le mélange cultural. A partir de 2018, il est possible d’introduire d’autres couverts à condition que les cultures fixant l’azote (répertoriées dans la liste éligible) soient prédominantes.

L’utilisation des produits phytopharmaceutiques est interdite sur toutes les surfaces déclarées en SIE, concernant les jachères, les cultures dérobées ou à couvert végétal, les cultures fixant l’azote, ainsi que sur les bandes d’ha admissibles bordant des forêts utilisées pour la production agricole ».

Voici les principales évolutions, il faudra attendre l’instruction technique pour valider définitivement tous les détails. Mais il faut déjà regarder s’il est nécessaire de faire évoluer votre assolement prévisionnel.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 5

bab 47

au lieu de dire pas de pesticide sur les SIE il faut dire que l on nous impose 5 % de surface bio
un peu de courrage de la part des bouffes papiers serai le plus grand des respect

DIGUE3942

et sur les surface SIE nous payons la taxe foncière ;alors que payer la taxe foncière nous amène à produire une denrée commerciale pour pouvoir payer cette taxe....où en sommes nous ???

Gordianus

Ne pas épandre de pesticides sur des surface d'Interet Ecologique, ça ne me semble pas complètement dénué de sens!! Arrêtez de pleurer la fin des cultures sur ces surfaces... On peut faire des légumineuses sans sortir le pulvé et si le pois vous semble trop compliqué essayez la luzerne. L'objectif de la France est de baisser de moitié les pesticides et pour l'instant on est toujours en phase de croissance de l'usage alors faudra bien commencer quelque part...

fred

l'intérêt de faire des légumineuses, au prix sous payé, était de réduire les surfaces non productives pour avoir le pourcentage de sie imposé.
sans phyto aucun intérêt de faire des légumineuses, les renouées qui envahissent les pois...
la cee joue donc sur les mots sie surface d'intérêt écologique mais qui dit écologie dit zéro phyto; nous voyons que le discours dogmatique de "écologie de comptoir" ravage aussi les bancs du parlement européen. j'ai passé l'heure d'avoir à subir leurs complications, leurs chimères, j'arrête la culture de pois et tant mieux si le soja vient des amériques.
A la fin, les règlements toujours en train de charger nous emmer.....
nous engraissons des élus pour nous compliquer la vie; basta

DIGUE3942

encore au paysan d'anticiper la bêtise humaine dépourvue de sens......

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier