PAC en Calvados : Laissez-vous tenter par la télédéclaration avec la DDTM

Thierry Guillemot

PAC en Calvados : Laissez-vous tenter par la télédéclaration avec la DDTM

34 % l'an dernier, objectif 50 % cette année et 80 % en 2013, la DDTM du Calvados vous invite à télédéclarer.

Ceux qui prétextaient ne pas disposer d'outil informatique ou ne pas avoir accès au haut débit pour échapper à la déclaration PAC par internet vont devoir trouver autre chose. La DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) vous propose la télédéclaration à portée de clic et presque au pied de votre porte.

Sessions du 12 au 23 avril

Du 12 au 23 avril, de Lisieux à Vire en passant par Caen, Bayeux, St-Pierre-sur-Dives et Potigny, la DDTM organise des sessions de télédéclaration. La télédéclaration, “un axe majeur que l'on souhaite développer”, insiste Maud Faipoux, chef du service agricole.En 2009, 34 % des agriculteurs du département l'ont adoptée (23 % dans la Manche et 47 % dans l'Orne).L'objectif 2010, c'est la barre symbolique des 50 %. Pour 2013, autre symbole, atteindre les 80 %.
L'intérêt ? “Zéro papier, praticabilité de l'outil, rapidité, sécurité...”, liste Marie-France Masson (responsable cellule surface), autre ambassadrice DDTM de la télédéclaration.Pourtant, informatique et administration agricole n'ont pas toujours fait bon ménage. Naguère, les bugs ont parfois été incriminés pour justifier certains retards à l'allumage dont par exemple le paiement des dites aides. Mais la technologie et les logiciels ont progressé. L'outil télépac est devenu proactif. “Grâce au contrôle de cohérence, il détecte beaucoup d'anomalies évitant ainsi bon nombre d'erreurs”, redondit Magali Toutain (responsable communication).Plus fort encore, il peut vous rapporter de l'argent. En 2010, de nouvelles aides à la diversification de l'assolement existent. Si vous êtes passés à côté de l'information alors que vous êtes éligibles, Télépac, au vu des informations que vous lui aurez fournie, vous alertera : “voulez-vous bénéficier de cette aide ?”.

Une heure et l'affaire est dans le sac

L'an dernier, la DDTM s'était contentée de réunions d'informations. En 2010, elle muscle son dispositif avec des sessions itinérantes.Pas besoin d'être équipé, le matériel informatique sera mis à votre disposition. Il faudra vous munir simplement de tous les éléments nécessaires à votre déclaration papier. Ne pas oublier non plus votre code télépac, identifiant inscrit sur la lettre de fin de campagne (en haut à gauche). Si vous étiez déjà télédéclarant l'an dernier, votre mot de passe est également indispensable.
Entre le clic de départ et le clap de fin, comptez une heure environ. Les agents de la DDTM seront là pour vous accompagner “mais, en aucun cas, on interviendra sur le fond du dossier”, prévient Maud Faipoux. Ça, c'est l'affaire des conseillers des OPA.
Si vous ne pouvez pas assister à l'une de ces sessions, vous pouvez cependant vous rendre dans une des antennes décentralisées de la DDTM ou en son siège pour mener la même opération jusqu'au 17 mai.De quoi convaincre quelques uns des “3 500 encore déclarants papier”. “Ces dossiers qui arrivent saisis, c'est du temps supplémentaire que nous pouvons consacrer à leur instruction”, plaident Maud Faipoux et Marie-France Masson.

Source Réussir l'Agriculteur Normand

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires