PAC : Vers une harmonisation des subventions européennes

Les 27 ministres européens de l'Agriculture confirment leur volonté d'harmoniser, à partir de 2013, le système des subventions de la politique agricole commune (PAC), sans se prononcer sur les nouveaux critères de calcul.

« Nous avons été très nombreux à rappeler que les soutiens doivent être équitables » et que « la politique agricole est une politique économique, qui s'accompagne d'exigences sur la sécurité alimentaire ou la sécurité écologique », a déclaré Michel Barnier, à l'issue d'une réunion des ministres de l'Agriculture à Brno, en République tchèque.

Il est nécessaire de « rechercher un modèle de paiement direct qui soit simple et flexible », précise son homologue tchèque Jakub Sebesta, dont le pays assure la présidence semestrielle de l'UE. Sur le mode de calcul, les opinions divergent mais « nous sommes sur la bonne voie », estime la commissaire européenne Mariann Fischer.

La Suède prendra le relais le 1er juillet


Actuellement, les agriculteurs des douze pays les plus récemment intégrés à l'Union européenne reçoivent des subventions moins importantes que leurs homologues qui bénéficient de règles datant de l'UE à 15.

Les Tchèques, qui ont rejoint l'UE en mai 2004, veulent progresser vers un système plus équitable pendant leur mandat. Ils proposent un système de paiement à la surface, séparé de la production, et dont le montant ne serait pas déterminé sur la base d'indicateurs de production historiques. Ce mode de calcul n'a pas été adopté.

La Suède doit prendre le relais de la République tchèque à compter du 1er juillet prochain. Le ministre suédois Eskil Erlandsson a plaidé pour une poursuite des réformes de la PAC en ligne avec les lois du marché, la demande des consommateurs et la réduction des dépenses.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier