#PAC2018 - Verdissement : évolutions et rappels des critères

Marine SUTEAU

#PAC2018 - Verdissement : évolutions et rappels des critères
20171130_Tampon_PAC_2018.jpg - ©

Les changements majeurs de la campagne 2018 concernent le verdissement. Les exploitations avec un fort pourcentage d’herbe sont concernées par les évolutions de la diversité d’assolement.

Suite à la révision de différents textes européens, les règles de verdissement pour la campagne 2018 ont été modifiées. Les grands changements ont été relevés dans le supplément PAC 2018 reçu dans chaque exploitation avec la Vendée Agricole du 30 mars dernier. Chaque semaine, un article sera consacré à ce sujet pour y étudier en détails les impacts pouvant impliquer les différents systèmes d’exploitation.
Pour mémoire, le verdissement se compose de trois critères : diversité d’assolement, Surfaces d’intérêt écologique (SIE) et maintien du ratio régionale prairies permanentes. Les règles de diversité d’assolement sont légèrement modifiées et concernent les exploitations avec un fort taux de surface en herbes (voir exemple). Il est à noter que le % de SIE est maintenu à 5% en 2018 mais avec des changements importants de règles. Le ratio prairies permanentes est pour le moment correct dans la région des Pays de la Loire. Il n’y a donc pas de mesures spécifiques mises en place pour 2018. Le prochain ratio sera connu à l’automne 2018, à l’issu de l’instruction de la campagne 2018.
Exemption 2018
Concernant les critères d’exemptions (voit tableau ci-contre), seules les exploitations totalement en agriculture biologique ou en arboriculture sont exemptées des trois critères du verdissement.
A compter de 2018, les exploitations :

  • ayant plus de 75 % de leurs terres arables en jachère et/ou en prairies temporaires et/ou en légumineuses ;
  • ayant plus de 75 % de leur surface agricole utile en prairie temporaire et/ou prairie permanente ;

sont exemptées du respect du critère diversité d’assolement et SIE, quelle que soit la surface des terres arables restantes (avant 2018, les terres arables restantes devaient être inférieures ou égales à 30 ha).
Lors de la déclaration PAC, il sera possible de vérifier que l’exploitation respecte bien l’ensemble de ces critères. En effet, à partir des éléments déclarés, TéléPAC est désormais en mesure de calculer les critères de verdissement. Attention donc à utiliser les bons codes cultures qui pourraient le cas échéant induire des erreurs dans la restitution.
EMMANUELLE RAULIN
 

Source Agri85

Publié par Marine SUTEAU

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires