Paris : La Maison du lait toujours occupée

La Confédération paysanne, syndicat agricole minoritaire, continuait d'occuper le siège de l'interprofession laitière, hier, à Paris, après l'échec de discussions sur son éventuelle participation aux négociations sur les prix du lait.

Les discussions avec le président de l'interprofession laitière (principal syndicat de producteurs et transformateurs), Henri Brichart, ont duré à peine une heure, selon Philippe Collin, le porte-parole de la Confédération paysanne. « Il n'y avait pas de volonté réelle de discuter, c'est dommage car les décisions prises au sein de l'interprofession laitière concernent tous les producteurs de lait », a-t-il regretté. En conséquence, « on ne quittera pas La Maison du lait », siège de l'interprofession, a-t-il ensuite ajouté.

Pour exiger de participer aux négociations sur les prix, des militants de la Confédération paysanne occupent depuis mercredi dernier les locaux de l'interprofession. Le syndicat, proche de la gauche, souhaite que l'interprofession laitière s'engage sur un calendrier pour accueillir en son sein des syndicats minoritaires.

Jeudi dernier, la Confédération paysanne et l'interprofession avaient déjà échoué à s'entendre, contraignant le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire à intervenir.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires